Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
A
appauvrir
v.
ORB
apouvrir
bressan
apeuvri
appeau
n.
ORB
apél
raplél
bressan
apelè
appel
n.
ORB
apel
appeler
v.
ORB
apelar
mandar
bressan
apelô
exemple
Zh'é po de lej arnyeule. Què zh'è vayou yena, zh'apélou mon frézhe pe qu'i ch'èn équipe.
J'é pouer de les aragnoles. Quand j'en vèyo yena, j'apèlo mon frére por qu'il s'en èquipe. J'ai peur des araignées. Quand j'en vois une, j'appelle mon frère pour qu'il s'en occupe.
appeler (s')
ORB
apelar (s')    
bressan
apelô (ch')
exemple
Lou gran ch'apalive Cazimir.
Lo grant s'apèléve Casimir. Le grand-père s'appelait Casimir.
fribourgeois
non (ithre a)
appeler en criant
n.
ORB
criar
criér
demandar
bressan
creyë 
exemple
Va don creyë ton frézhe, on va mèzhyë byèteu!
Va donc criér ton frére. On vat mengiér bientout. Va donc appeler ton frère, on va manger bientôt.
valaisan
kyer.ya
démanda    
exemple
Va ba kyer.ya ó pâre pó eni amou dena.
Vas bas criar lo pâre por venir amont dinar [Va (en-bas) appeler le père pour qu'il monte dîner.]
Chon jou apréi a tróouwe pó demanda pó tórna mena ina mountanye.
Sont yus après la trouye por dèmandar por tornar en hôt montagne. [Ils ont suivi la truie pour l'appeler et la reconduire à la montagne.]
appentis
n.
ORB
étro
platon
bressan
étrou
ètra
fribourgeois
rakru
rèkruva
tsapèti
têtè
appétit
n.
ORB
apetit
bressan
apetë
applaudir
v.
ORB
bouichér de man
bressan
aplôdi
fribourgeois
fyêre di man
aplôdi
appliquer (s')
v.
ORB
apliquér (s')
bressan
aplicô (ch')
exemple
É fô byè ch'aplicô, chenon, on n'areve a rin.
Il fôt bien s'aplicar, senon, on areve a rin. Il faut bien s'appliquer, sinon on n'arrive à rien.
fribourgeois
aplikâ (ch')
appoint
n.
ORB
apouent
bressan
apouin
appointer
v.
ORB
apouentar
apouentir
bressan
apouintô
fribourgeois
apouinti
apuyinti
apport
n.
bressan
apeur
fribourgeois
apouâ
apporter
v.
ORB
aportar
portar
aduire
menar
bressan
apourtô
pourtô
menar
exemple
Apourte-me va lou livrou qu'e chu la trôbla bacha.
Aporte-mè vêr lo livro qu'est sur la trâbla bâsse… Apporte-moi le livre qui est sur la table basse…
La mére, èl en menôve lou vindredi de Mézerya.
La mére, el en menâve lo vendredi de Mèseriat. Ma mère en apportait (de la viande) le vendredi (du marché) de Mézériat.
fribourgeois
aportâ
valaisan
pòrta    
exemple
Pòrta dé far.até ou páti.
Portar de farates u patiér. [Apporter des chiffons au chiffonnier.]
apposer
v.
bressan
apoujô
fribourgeois
apojâ
appréciable
adj.
ORB
aprèciâblo (-a)
bressan
aprésyablou (-a)
fribourgeois
aprèchyâbyo
apprécier
v.
ORB
aprèciyér
bressan
apréssyë
fribourgeois
aprèchya
èchtimâ
appréhender
v.
ORB
appreyendar
apprehendre
bressan
apreyèdô
exemple
Zhe vé u médessin demon. Zh'apreyèdou greu.
Je vé u mèdecin deman. J'appreyendo grôs. Je vais chez le médecin demain. J'appréhende beaucoup.
fribourgeois
aponchonyi
apriyinda
apochyenâ
pochonyi
pètochi
valaisan
aprindé (ch')    
exemple
Vó j-aprindé pa apréi mé, tornó dótâa.
Vos aprehendréd pas après mè, tôrno dens lo târd. [N'ayez pas d'appréhension à mon sujet (Ne vous souciez pas pour moi), je reviens ce soir.]
apprendre
v.
ORB
aprendre
bressan
aprèdre  [pt. zh’aprenyou; pp. apra]
exemple
L'a aprâ lou patoua brachè avoui chen onlyou.
Il/El at apprês lo patoué brêssan avouéc son oncllo. Il/Elle a appris le patois bressan avec son oncle.
fribourgeois
aprindre
exemple
Le patê, l’i a di galéjè dzin ke volon bin l’aprindre.
Le patês, il y at des galèses gens que vôlont ben l'aprendre. Le patois, il y a de gentilles personnes qui veulent l'apprendre.
apprenti
n.
ORB
aprenti (-a)
bôchio
bressan
aprèti
fribourgeois
aprinti