Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
A
apparenté (-e)
adj.
ORB
aparentar
bressan
apazhètô
apparier
v.
bressan
apazhelyë
fribourgeois
aparèyi
parèyi
appartement
n.
ORB
apartement
tegnament
bressan
apartemè
fribourgeois
apartèmin
lodzèmin
tinyèmin
tinyi
exemple
Din on velâdzo, l’avan tsandji dè réjan. On to dzouno irè arouvâ, vèkechê din le tinyèmin dè chi k’irè modâ a la rètrèta.
Dans un velâjo, l'avant changiê de règent. Un tot joueno ére arevâ, viquessêt dens lo tegnament de cél qu'ére modâ a la retrèta. Dans un village, on avait changé d’instituteur. Un tout jeune était arrivé, il vivait dans l’appartement de celui qui était parti à la retraite.
appartenir
v.
ORB
apartegnir
bressan
aparteni
exemple
Éy éret on sôté qu'apartenyë é sènyeur dè lou vyu tè. Ij on fé la méri dedè, é pi ij on fé lej écule - "lou sôté de lej écules". [Rom.1]
Oy érêt un châtél qu'apartegnêt ès sègnors dens lo viely temps. Ils on fét la mèrie dedens, et pués ils ont fét les ècoules - "lo châtél de les ècoules". C'était un château qui appartenaient aux seigneurs dans l'ancien temps. Ils ont fait la mairie dedans, puis ils ont fait les écoles - "le château des écoles".
fribourgeois
apartinyi
appât empoisonné
n.
ORB
bocon
pèsta
bressan
boucon
peste
exemple
L'a metô on boucon per atrapô le rate.
Il a metâ un bocon por atrapar les rates. Il a placé un apât empoisonné pour attraper les souris.
appâter
v.
ORB
apinjonar
bressan
abrenô
fribourgeois
afriyindâ
itchi
appauvrir
v.
ORB
apouvrir
bressan
apeuvri
appeau
n.
ORB
apél
raplél
bressan
apelè
appel
n.
ORB
apel
appeler
v.
ORB
apelar
mandar
bressan
apelô
exemple
Zh'é po de lej arnyeule. Què zh'è vayou yena, zh'apélou mon frézhe pe qu'i ch'èn équipe.
J'é pouer de les aragnoles. Quand j'en vèyo yena, j'apèlo mon frére por qu'il s'en èquipe. J'ai peur des araignées. Quand j'en vois une, j'appelle mon frère pour qu'il s'en occupe.
appeler (s')
ORB
apelar (s')    
bressan
apelô (ch')
exemple
Lou gran ch'apalive Cazimir.
Lo grant s'apèléve Casimir. Le grand-père s'appelait Casimir.
fribourgeois
non (ithre a)
appeler en criant
n.
ORB
criar
criér
demandar
bressan
creyë 
exemple
Va don creyë ton frézhe, on va mèzhyë byèteu!
Va donc criér ton frére. On vat mengiér bientout. Va donc appeler ton frère, on va manger bientôt.
valaisan
kyer.ya
démanda    
exemple
Va ba kyer.ya ó pâre pó eni amou dena.
Vas bas criar lo pâre por venir amont dinar [Va (en-bas) appeler le père pour qu'il monte dîner.]
Chon jou apréi a tróouwe pó demanda pó tórna mena ina mountanye.
Sont yus après la trouye por dèmandar por tornar en hôt montagne. [Ils ont suivi la truie pour l'appeler et la reconduire à la montagne.]
appentis
n.
ORB
étro
platon
bressan
étrou
ètra
fribourgeois
rakru
rèkruva
tsapèti
têtè
appétit
n.
ORB
apetit
bressan
apetë
applaudir
v.
ORB
bouichér de man
bressan
aplôdi
fribourgeois
fyêre di man
aplôdi
appliquer (s')
v.
ORB
apliquér (s')
bressan
aplicô (ch')
exemple
É fô byè ch'aplicô, chenon, on n'areve a rin.
Il fôt bien s'aplicar, senon, on areve a rin. Il faut bien s'appliquer, sinon on n'arrive à rien.
fribourgeois
aplikâ (ch')
appoint
n.
ORB
apouent
bressan
apouin
appointer
v.
ORB
apouentar
apouentir
bressan
apouintô
fribourgeois
apouinti
apuyinti
apport
n.
bressan
apeur
fribourgeois
apouâ
apporter
v.
ORB
aportar
portar
aduire
menar
bressan
apourtô
pourtô
menar
exemple
Apourte-me va lou livrou qu'e chu la trôbla bacha.
Aporte-mè vêr lo livro qu'est sur la trâbla bâsse… Apporte-moi le livre qui est sur la table basse…
La mére, èl en menôve lou vindredi de Mézerya.
La mére, el en menâve lo vendredi de Mèseriat. Ma mère en apportait (de la viande) le vendredi (du marché) de Mézériat.
fribourgeois
aportâ
valaisan
pòrta    
exemple
Pòrta dé far.até ou páti.
Portar de farates u patiér. [Apporter des chiffons au chiffonnier.]