Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
P
pacage
n.
ORB
paquiér
bressan
pôqui
exemple
Y avë lou pôqui de coyon. Tou lé mètin, on ouardive lé coyon, é pi lou vèshi le gardive. On lé betive a shon. [Rom.2]
Y avêt lo pâquiér de cayons. Tués lés matins, on vuèrdéve lés cayons, et pués lo vachiér lés guârdéve. On lés betéve a champ. Il y avait le pacage de (pour les) cochons. Tous les matins, on ouvrait les (aux) cochons, et le vacher les gardait. On les faisait pacager (mettait à champ).
pacager
v.
ORB
pacagiér
alar (alér) en champ
betar (betér) a champ
bressan
alé an shan
beté a shon
exemple
Zh'a antandu dere a mon gran, ma, qu'il avë étô an shan lé cayon, manzhi lé lyin chou lé sheunou, dan lé beu. Il alive an shan, apré l'équeula il alive gardé lé cayon. [St.Tr.1]
J'é entendu dére a mon grand, mè, qu'il avêt étâ en champ lés cayons, mengiér lés gllands sot lés chânos, dans lés bouesc. Il aléve en champ, aprés l'ècoula, il aléve guârdér lés cayons. Moi, j'ai entendu dire mon grand-père qu'il allait pacager les cochons ("avait été à champ"), (pour leur faire) manger les glands sous les chênes, dans les bois. Il les pacageait, après l'école, il gardait les cochons.
Y avë lou pôqui de coyon. Tou lé mètin, on ouardive lé coyon, é pi lou vèshi le gardive. On lé betive a shon. [Rom.2]
Y avêt lo pâquiér de cayons. Tués lés matins, on vuèrdéve lés cayons, et pués lo vachiér lés guârdéve. On lés betéve a champ. Il y avait le pâturage de (pour les) cochons. Tous les matins, on ouvrait les (aux) cochons, et le vacher les gardait. On les pacageait (les mettait à champ).
pagaille
ORB
bosin
pèchiér
bressan
bouzin
fribourgeois
pètchi
exemple
Todzoua è-the ke l’i a on ride pètchi léva-lé.
Tojorn est-te qu'il y at un rêde pèchiér lé-vâl-lé. Toujours est-il qu'il y a une sacrée pagaille là-bas.
page
n.
ORB
page
bressan
pazhe
exemple
On va vezhyë la pazhe de Nouyé, pi gatyë du lyon du Zhou de l'è.
On va tourner la page de Noël et regarder du côté du Jour de l'An.
fribourgeois
pâdze
paie
n.
ORB
paye
bressan
paye
fribourgeois
pâye
paiement
n.
ORB
payement
bressan
payemè
paiement en nature
n.
bressan
afanezhe
paiement supplémentaire en nature
n
bressan
breneguije
païen (-ienne)
ORB
payen (-a)
bressan
payin (-yena)
exemple
La revoula, é na féta payena du vin nouvé.
La revole, c'est une fête païenne du vin nouveau.
paillasse
n.
ORB
palyace
bressan
palyache
fribourgeois
payache
payéche
paillasson
n.
ORB
palyasson
bressan
palyachon
fribourgeois
pâna-botè
payachon
paille
n.
ORB
palye
bressan
paye
pâye
exemple
É tout équeu, la paye pi lou baleu! [St.Cyr1]
Tot ècôt, la palye pués lo ballof. Tout est bel et bien fini! (Tout est battu, la paille et la balle du blé).
I rètrivè lou byô, i lou châyivè pô trou chë, i lou lâyivè davi de la pâye; ché pô chi vouj avé vu fère des zan è pâye. [Rom.1]
Ils rentrévênt lo blât, ils lo seyévênt pas trop sèc, ils lo liyévênt d'avouéc de la palye; sé pas se vos avéd vu fére des joncs en palye. Ils rentraient le blé; ils le fauchaient (en prenant garde qu'il ne soit) pas trop sec; ils le liaient avec de la paille; je ne sais pas si vous avez déjà vu faire des liens (joncs) en paille.
fribourgeois
paye
paille en tas (adossée au mur)
n.
bressan
luni
pailler
v.
ORB
palyér
bressan
palyë
fribourgeois
payâ
pailler (n.)
ORB
palyér
bressan
pali    
exemple
Apré, t'izhé balyë on co de da u chouë, pi a la plache du pali. L'arba a pochô. É netayzhrâ on peu. [St.-Ét. 3]
Après, t'irés balyér un côp de dâly u suèl, pués a la place du palyér. L'hèrba a poussâ. O neteyerat un peu. Après, tu iras donner un coup de faux à l'aire de battage et à la place du pailler (lieu d'entreposage de la paille). L'herbe à repoussé, ça nettoiera un peu.
pain
n.
ORB
pan
bressan
pon
pan
exemple
Zh'é pô mé achë de pon pe lou choupô! [St.Cyr1]
J'é pas més assèz de pan por lo sopâ! Je n'ai plus assez de pain pour le souper!
Qué choulazhemè pe lou patron de plache de chava que lou pan ét achuryâ pe l'ènô. [St.-Ét. 3]
Quint solajament por lo patron de place de savêr que lo pan est assuryê por l'anâ. Quel soulgement pour le patron d'une ferme de savoir que le pain est assuré pour l'année.
fribourgeois
pan
valaisan
pan
exemple
L'é dé bon pan dé chîwa! [Sav.1]
L'est de bon pan de sèglla! C'est du bon pain de seigle!
pain perdu
ORB
pan perdu
plache u pan
plache a pan    
bressan
pan perdu
fribourgeois
platche ou pan
exemple
I dejê ke din le to viyo tin, din lè méjon yô l’avan di fiyè a maryâ, i organijâvan di vèyè dè "platche ou pan".
Le desêt que dens lo tot vielyo temps, dens les mêsons yô ils avant des filyes a mariar, ils organisavant des velyês de "Plache u pan". Elle disait qu'en des temps très anciens, dans les maisons où il y avait des filles à marier, on organisait des veillées de pain perdu.
pain rond (tourteau)
n.
bressan
trefé
pair (-e)
adj.
ORB
par
fribourgeois
paire
n.
ORB
pâr
bressan
zhe
père
exemple
- Zh' sé pô che qu'i guenyive. Zh'é zhamé chu conbyin qu'i guenyive. - Zhe crouâ qu'i deva avouâ na père de chabouâ. [St.Tr.]
Je sé pas cen qu'il gâgnéve. J'é jamés su combien qu'il gâgnéve. - Je crê qu'il devêt avêr na pâr de sabôts. - Je ne sais pas ce qu'il (le vacher) gagnait. Je n'ai jamais su combien il gagnait. - Je crois qu'il devait avoir un paire de sabots.
fribourgeois