Département de littératures et de langues du monde
… le fribourgeois

Qu’est-ce que le fribourgeois?

 

1. Districts concernés, dialectes et vitalité

Le parler fribourgeois, que les gens du cru appellent « patois » ou patê,  est utilisé dans le canton de Fribourg, en Suisse. Historiquement, il comprend trois principales variétés, dont les frontières ne coïncident pas avec celle des districts: 1) le gruérien (ou gruvèrin, en Gruyère ainsi que dans la Veveyse et dans le sud de la Sarine); 2) le couatse (ou kouètsou, dans la Sarine, mais aussi dans les districts de la Glâne et du Lac); 3) le broyard (ou broyâ, dans la Broye). C’est en particulier en Gruyère que le francoprovençal fribourgeois reste parlé par une partie non négligeable de la population, avec une vie associative  très structurée.

Patois FR (variétés-districts)

Districts du canton de Fribourg et principaux dialectes (d’après https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Patois_romand_Umgangssprache_2000.png. Tschubby)

Voici, par commune, quel était le pourcentage de locuteurs de ‘patois romand’ dans le canton de Fribourg en 1990 et 2000. C’est en particulier dans la partie sud du canton (district de la Gruyère) que le francoprovençal reste parlé par un nombre assez important de Fribourgeois. On note cependant que le nombre de locuteurs a décliné rapidement en une décennie.

Pourcentage de locuteurs de francoprovençal dans le canton de Fribourg. 1990 (à gauche) / 2000 (à droite) (d'après https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Patois_romand_Umgangssprache_2000.png. Tschubby)

Pourcentage de locuteurs de francoprovençal dans le canton de Fribourg. 1990 (à gauche) / 2000 (à droite) (d’après https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Patois_romand_Umgangssprache_2000.png. Tschubby)

 

2. La graphie fribourgeoise et les différences entre principaux dialectes

 La graphie fribourgeoise, de type phonétique, a fait l’objet d’une unification largement acceptée (pour plus de détails, voir le dictionnaire évoqué en section 3, p. 20-23). Elle se lit en suivant les conventions du français. Il faut y ajouter le digramme ‘th’ qui correspond à l’interdentale sourde (cf. think en anglais).

 

gruérien l’i a di fayè no fô l’i alâ lo bouébo l’è fro i medzo bin tranchilo on bokon
couatse l’in y a din fayè no fô l’in alâ lou bouébou l’è frou i medzou bin trantyilou on bokan
français il y a des brebis il nous faut y aller le garçon est dehors je mange bien tranquille un peu

 

gruérien chu j’ou la chô chètchi no sondzivan dza k’irè san
broyard su zy la sô sètsi no chondjivan dza k’irè chin
français j’ai été le sel sécher nous pensions déjà que c’était cela

3. Sources écrites et orales pour le DicoFranPro

Le volet fribourgeois du DicoFranPro a pour source principale un dictionnaire bilingue « Français/Patois » paru en 2013. Un immense travail collectif, piloté par la Société cantonale des patoisants fribourgeois, a donné lieu à l’inventoriage  de quelque 40 000 mots (en incluant les variantes phonétiques proches) du vocabulaire du francoprovençal fribourgeois. Nous tenons ici à rendre un hommage appuyé à l’œuvre accomplie par les rédacteurs de ce dictionnaire bilingue.

Le DicoFranPro ne propose qu’une partie du vocabulaire du dictionnaire et ne saurait se substituer au dictionnaire sur papier, qui reste l’ouvrage exhaustif de référence.

Français-Patois / Patê-Franché

Société cantonale des patoisants fribourgeois [prés.: Marcel Thürler], Fribourg: Saint-Paul, 2013.

Les extraits audio qui permettent d’illustrer certains mots de fribourgeois correspondent aux textes de la chronique en patois du journal trihebdomadaire La Gruyère, dont le site propose à la fois les transcriptions graphiques et des enregistrements audio. Nous les reproduisons avec l’aimable autorisation d’Anne Marie Yerly, qui tient cette chronique depuis de longues années en proposant ses propres textes ainsi que des textes de divers auteurs fribourgeois. Fille de l’écrivain patoisant gruérien Pierre Quarteroud, Anne-Marie Yerly a été également  impliquée dans la rédaction du dictionnaire (v. plus bas) conçu par la Société cantonale de patoisants fribourgeois, en tant que membre de la commission de révision.

À terme, il sera fait appel à d’autres types de sources orales et écrites. Pour écouter de plus longs extraits en dialecte fribourgeois, il est possible de télécharger les podcasts de l’émission Intrè no (Entre nous), sur Radio Fribourg.

On trouvera également un lexique à la fin de ce Tintin en gruérien, qui est l’un des quatre albums de Tintin parus dans une variété de francoprovençal :

Société des Patoisans de la Gruyère [dir. Comba, Joseph], 2007, trad. vers le gruérien de l’album d’Hergé L’affaire Tournesol.

Société des Patoisans de la Gruyère [dir. Comba, Joseph], 2007, trad. vers le gruérien de l’album d’Hergé L’affaire Tournesol.

 

4. Autres sources et documents