Département de littératures et de langues du monde
… l’ORB (orthographe de référence)

Qu’est-ce que l’ORB?

La genèse de l’ORB

L’ORB (pour « orthographe de référence B », une version antérieure ayant été dénommée ORA) est une écriture fondée sur l’étymologie et non sur la seule phonétique. Ce système a été développé dans les années 1990 par le linguiste Dominique Stich, qui explique sa démarche et le fonctionnement de la nouvelle graphie dans son dictionnaire de référence :

Stich, Dominique, 2013, Dictionnaire francoprovençal/français – français/francoprovençal,Thonon-les-Bains: Le Carré.

Stich, Dominique, 2013, Dictionnaire francoprovençal/français – français/francoprovençal, Thonon-les-Bains: Le Carré.

Quels avantages?

À ceux qui estiment que la démarche qu’il propose est artificielle ou trop tardive, Stich répond que de nombreuses langues ont connu d’une façon ou d’une autre un long processus d’unification, et il fait valoir que ce nouvel outil permet de…

transcrire en les rendant plus accessibles des textes (littéraires ou non) écrits dans des graphies phonétiques parfois difficiles à comprendre pour des personnes originaires d’autres régions;

produire des textes originaux directement en ORB;

– communiquer en ORB à l’échelle suprarégionale (réseaux sociaux, courriels, etc.);

– permettre de mieux comprendre l’origine commune (parfois peu repérable à première vue) des mots qui, écrits dans les écritures phonétiques, sont parfois très dissemblables.

Écriture et prononciation

Si Dominique Stich propose une prononciation de référence, chacun est invité à prononcer les mots en ORB de la même façon que dans son parler habituel. Ainsi l’infinitif orthographié changiér en ORB peut, selon la région, se prononcer changi, tsandjé, tsandzi, etc., de la même façon qu’en français, certains mots comportant une seule orthographe peuvent être prononcés différemment, par exemple « août » (prononcé [u], [au] ou [ut]). Ultérieurement, pour faciliter la lecture, des tableaux de correspondance (écriture/ prononciation) seront fournis pour chaque région concernée.

Autres sources

 Outre le dictionnaire de référence, l’ORB a également été utilisé dans les ouvrages suivants :

Martin, Jean-Baptiste, 2005, Le francoprovençal de poche. Parlers de la Loire, du Rhône, du Jura, de l’Ain, de l’Isère et des Savoies [leçons thématiques; lexique bidirectionnel], Chennevières-sur-Marne : Assimil, 197 p. Aliance culturèla arpitanna [dir. Dominique Stich], 2007, « Glossaire », dans : L’afére Pecârd [trad. vers le francoprovençal (ORB) de l’album d’Hergé L’affaire Tournesol]

1. Martin, Jean-Baptiste, 2005 [leçons thématiques; lexique bidirectionnel]
2. Aliance culturèla arpitanna [dir. Dominique Stich], 2007 [trad. de L’affaire Tournesol, glossaire]