Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
J
Page 1 de 5Page suivante
jabot
n.
ORB
jabot
bressan
pati
shache-bodri
fribourgeois
dzabo
dzéfro
jacasser
v.
ORB
jacatér
bressan
zhacachë
barlatô
fribourgeois
karkachi
taboyi
jachère
n.
ORB
somâr
somârd
bressan
urla
pelo
jacter
v.
bressan
zhaquetô
jaillir
v.
ORB
fronar
fribourgeois
rinyâ
jalonner
v.
bressan
jalounô
fribourgeois
dzalenâ
pityetâ
jalouse
ORB
jolosa
bressan
zheloza
exemple
Èl ére prèsque zheloza qu'on travayive trou.
Elle était presque jalouse qu'on travaille trop [et trouvait qu'on travaillait trop].
jalousie
n.
ORB
jolozi
fribourgeois
dzaloji
jalouzi
jaloux (-ouse)
adj.
ORB
jolos (-a)
bressan
zhelo (-ja, -za)
fribourgeois
dzalà
dzalàja [f.]
exemple
Apri chin, tsatyè payjanna l’a cha poupra fathon dè fére, i chàbrè dzalàja dè chon chèkrê; le vouêrdè bin. [Trey.1]
Après cen, châque payisana l’at sa pôpra façon de fére, el sobre jalosa de son secrèt; le gouârde ben. Après cela (À partir de ce moment de la confection des bricelets), chaque paysanne a sa propre façon de faire, elle est (reste) jalouse de son secret. Elle le garde bien.
jamais
adv.
ORB
jamés
bressan
zhamè
jyamé
jamé
jyamè
jèmé
exemple
Can zh'i racontive a ma mére apré, al me dizë: "mé te m'an ô jyamé pouin demandô!" [Mant.1]
Quand je racontais cela à ma mère, après, elle me disait: "mais tu ne m'en as jamais demandé!"
Ma cherô, can-teu qu' l' e avé ma, on côje touzou lou patouâ. U téléfone ari, é sistématiquemè. Par contre davi chen oumou, on ne côje jamé lou patouâ. [Rom.1]
Ma seror, quand-to que l'est avouéc mè, on côse tojorn lo patouès. U tèlèfone arriér, est sistèmaticament. Per contre, d'avouéc son homo, on ne côse jamés lo patouès. Quand ma soeur est avec moi, elle et moi parlons toujours le patois. Au téléphone aussi, ça arrive systématiquement. Par contre, son mari et moi, on ne parle jamais patois.
Al avë sa granta que dizë: "lé shonou dé gran beu n'on jyamè étô a l'équeula, pi é ne léz a pô anpèshyâ de fourzhyë! [St.Tri.]
El avêt sa granta que disêt: "lés chênos des grants bouescs n'ont jamés étâ a l'ècoula, pués o ne lés a pas empachiês de forgiér! Sa grand-mère disait: "les chênes de la forêt (des grands bois) ne sont jamais allés à l'école, et ça ne les a pas empêchés de grandir!"
On con lou gran vôlë ave pourtô na corda an alan gueutè. Lou patron li di: "- Teu-que té fè avè chla corda?" "- É pe menè ma soupa, vouayou qu'al n'a jèmé pouin de zu!" [St.Tr.]
On côp lo grant vâlèt avêt portâ na côrda en alent gôtér. Lo patron lui dit: "-To-que tè fés avouéc cela côrda?" " - O por menér ma sopa, vèyo qu'el n'at jamés pouent des uelys. Une fois, le grand valet avait (ap)porté une corde en allant manger. Le patron lui dit: "Qu'est-ce que tu fais avec cette corde?" "- C'est pour me ma soupe (aux champs), je vois qu'elle n'a jamais d'yeux (de bouts de gras, faute d'aller paître pour engraisser...)
fribourgeois
djêmé
djæmé
exemple
È l’è djamè tru tâ po l’aprindre. [Trey.1]
Il est jamés trop târd por l’aprendre. Il n'est jamais trop tard pour l'apprendre.
L’an djæmé trovå bå pær d’avô di fochílo dè dahhú dèn lè kútse vîye dè chàte tànty’a h‘ën miyòn dè-j-an. [All.1]
L’ant jamés trovâ bâs per d’avâl des fossilos de dahut dens les couches vielyes de sèpt tant qu’a cinq milyons des ans. On n'a (ils n'ont) jamais trouvé dans les plaines (tout en bas) des fossiles de dahu vieux de 7 à 5 millions d'années.
valaisan
jaméi
exemple
Che to parle rin méi ky’avwéi é tchyó adon jaméi avwéi é j’ëncónyou, to por.i ënréé d’ai pouir.e dé rloo. [Sav.1]
Se te parles ren més qu’avouéc les tiôs adonc jamés avouéc les encognus, te porrês enréyer d’avér pouére de lor. Si tu ne parles plus qu’avec les tiens, donc jamais avec des inconnus, tu pourrais commencer d’avoir peur d’eux.
jambe
n.
ORB
chamba
jamba
bressan
shonba
shonbe [pl.]
exemple
I ch'e cachô la shonba. [Conf.1]
Il s'est cassâ la chamba. Il s'est cassé la jambe.
On dejë azhi que l'ave de movéze shonbe, de greusse berléte, de greusse boule. [Conf.1]
On desêt arriér que l'avêt de môvéses chambes, de grôsses bourlentes, de grôsses bôles. On disait aussi qu'il avait de mauvaises jambes, de grandes sensations de brûlure (brûlantes), de grosses boules (varices).
fribourgeois
gibôla
pyôta
tsanba
jambe de pantalon
n.
bressan
quelôtazhon
jambon
n.
ORB
chambon
jambon
jambion
chambèta
bressan
zhèbyon
exemple
Lou zhèbyon da cuire vin menete pe quilô.
Lo jambion dêt couére vengt menutes per quilô. Le jambon doit cuire 20 minutes par kilo.
fribourgeois
tsanbèta
jante
n.
ORB
entra
bressan
jintre
fribourgeois
djinta
janvier
n.
ORB
janviér
bressan
janvyé
fribourgeois
janvyé
japper
v.
ORB
japar
bressan
zhapô
fribourgeois
dzapâ
valaisan
dzapa
exemple
Ché brote tsën dzapé tòt'â néi. [Sav.1]
Cél burte chen jâpe tota la nuét. Ce vilain chien jappe toute la nuit.
jardin
n.
ORB
jarden
cortil
bressan
zhardin
exemple
É va falâ pèchô a netayë lou zhardin, a ramachô le poume. [St.Ét.1]
O vat falêr pensar a neteyér lo jardin, a ramassar les pomes. Il va falloir penser à nettoyer le jardin, à ramasser les pommes.
fribourgeois
kurti
outse
exemple
Mon kurti mè fâ di grô j’yè, lè mônè krèchon.
Mon cortil mè fât des grôs uelys, les monèts crêssont. Mon jardin me fait les gros yeux, les mauvaises herbes poussent.
valaisan
courti
exemple
I borelon d'a promyer.e couche dou myó courti. [Sav.1]
Le borelyon de la premiére côsse du miô curtil. Le nombril de la première courge (citrouille) de mon jardin.
jardinage
n.
ORB
cortelyâjo
jardenâjo
hortolâjo
bressan
zhardenazhou
fribourgeois
kurtiyâdzo
jardiner
v.
ORB
cortelyér
jardenar
bressan
zhardenô
fribourgeois
kurtiyi
jardinier (-ière)
n.
ORB
corteliér (-e)
corteliâre
jardeniér (-e)
bressan
zhardeni (-zhe)
fribourgeois
jardinyé
kurtiyâre
exemple
Po le kurtiyâre, l’è le momin dè chayi du la rèfetse la pâla karâye.
Por le corteliâre, l'est le moment de salyir du la rèfeche la pâla carrâye. Pour le jardinier, c’est le moment de sortir de la remise la pelle carrée.
Page 1 de 5Page suivante