Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
N
Page 1 de 7Page suivante
n'est-ce pas?
interj.
ORB
pas donc?
bressan
teu-pô?
fribourgeois
pâ?
tyé?
tyé pire?
tyédè?
tyé don?
n'importe
interj.
ORB
n'importe
bressan
n'inporte
exemple
A dé con on faze de tizane. On peu d' toute chorte. De tiyeul qu'on ramôchive, pi la mante ou n'inporte! [Mant.1]
A des côps on fasêt de tisanes. Un pou de totes sôrtes. De tilyol qu'on ramassiêve, pués la mente ou n'importe! Parfois, on faisait des tisanes. Un peu de toutes sortes. Du tilleul qu'on ramassait, et la menthe ou n'importe!
n'importe comment
adv.
ORB
n'importe comment
bressan
n'inporte quemè
n'importe quoi
adv.
ORB
n'importe què
bressan
n'inporte ca
exemple
Freme don ton bé u lyeu de dezhe n'inpeurte ca. [St.Cyr1]
Freme donc ton bèc u luè de dére n'importe què. Ferme donc ta gueule (ton bec) au lieu de dire n'importe quoi.
valaisan
n'ënporte kyé
exemple
Che to cha pa kyé fér.e, pa bejwin dé chindjye: fé n'ënporte kyé, ma avwéi convicsyon! [Sav.1]
Se te sâs pas que fére, pas besouen de songiér: fés n'importe què, mas avouéc conviccion! Si tu ne sais pas quoi faire, pas besoin de penser: fais n'importe quoi, mais avec conviction!
nager
v.
ORB
nagiér
bressan
nazhyë
fribourgeois
nadji
nadzi
nageur (-euse)
n.
ORB
nagior (-osa)
bressan
nazhyo (-ja, -za)
fribourgeois
nadjà
nain (-e)
ORB
nâno (-a)
nambot  
nen
bressan
nônou (-a)      
exemple
L'èkspréssyon "nâ quemè on cu de nônou" velive dezhe que què on ètrôve dè na pyeche, qu'on i vezè vra ryin. On dejë ai "na quemè dé on four". [Conf.2]
L'èxprèssion "nêr coment un cul de nâno" voléve dere que quand on entrâve dens na piéce, qu'on y vesêt verè rien. L'expression "noir comme un cul de nain" voulait dire que quand on entrait dans une pièce, on n'y voyait absolument rien. On disait aussi "noir comme dans un four".
naissance
n.
ORB
nèssance
bressan
néssansse
exemple
Pi apré bin ma foua on a agrandi ptet a pte. Can-teu que la feye ch'a instalô, è catrou-vin-trèze ne cro, ij on fé la néssansse dé coyon. [Rom.1]
Pués aprés ben ma fê on at agrandi petit a petit. Quand-to que la felye s'at enstalâ, en quatro-vengt-trèze je crê, ils ont fét la nèssance des cayons. Après eh bien on a agrandi (l'exploitation) petit à petit. Quand ma fille s'est installé (avec nous), en 1993 je crois, ils (elle et son mari) se sont occupés la naissance des porcs.
naître
v.
ORB
nêtre
venir a la via
venir u mondo
vêre lo jorn
bressan
étre né
veni a la vya
veni u mondou
va lou zhour
exemple
On e né tui deu a Mantené-Montlin. [Mant.1]
On est nâs tués doux a Mantenê-Montlin. On est nés tous les deux à Mantenay-Montlin.
Zh’é sélecsyounô n’élevazhou uyo que lé cayon venyon a la vya defeu. [Conf.3]
J'é sèlèccionâ n'èlevâjo u-yô que lés cayons vegnont a la via defôr. J'ai sélectionné un élevage où les porcs viennent au monde dehors.
"Ne chi venya u mondou", na fema, pi on gachon: "ne chi venu u mondou". [Rom.1]
"Je su venua u mondo", na fema, pués on garçon: "je su venu u mondo". Pour une femme, on dit "je suis venue au monde", et pour un homme: "je suis venu au monde".
Zh'é vyo lou zhour. "Oh bin ma, zh'é vyo lou zhour a Sin-Deni, zh'é vyo lou zhour a..." [Pol.1]
J'é vyu lo jorn: "Oh ben mè, j'é vyu lo jorn a Sent-Denis. j'é vyu lo jorn a..." (En patois, pour dire "naitre", on disait) J'ai vu le jour: "Oh, moi, j'ai vu le jour à Saint-Denis, j'ai vu le jour à..."
fribourgeois
vinyi ou mondo
nappe
n.
ORB
napa
mantél
bressan
napa
fribourgeois
manti
napa
napper
v.
bressan
napô
fribourgeois
napâ
narguer
v.
ORB
fâre la nargada
fribourgeois
nargâ
narine
n.
ORB
bôrna de na
bressan
goulë de nô
fribourgeois
nari
nasse
n.
ORB
nanse
nasse
bressan
narche
natif (-ive)
ORB
natif (-iva)
bressan
natif (-va)
native [f.]
exemple
- É che di dè l'In. - É che di, oua! - Ma gran ére native de Sin-Trevi. [Rom.2/St.Tr.]
- O sè dit dens l'En. O sè dit, ouè! - Ma grant ére native de Sent-Treviér. - - Ça se dit dans l'Ain (le mot "merloque"). - Ça se dit, oui! - Ma mère (qui employait ce mot) était native de Saint-Trivier(-de-Courtes)
nation
n.
ORB
nacion
bressan
nassyon
fribourgeois
nahyon
nachyon
national (-e)
adj.
ORB
nacional (-a/-e)
bressan
nassyonal
nassyonale
exemple
On jandarme donbin n'équeuli, faye côjé fransé. L'éducassyon nassyonale, al a éradicô lou patouâ. [St.Tri.]
Un jandârme donc ben n'ècouliér, falyêt côsér francês. L'èducacion nacionâle, ele at èradicâ lo patouès. Un gendarme ou un instituteur, il fallait (lui) parler français. L'éducation nationale a éradiqué le patois.
fribourgeois
nachyonal
natte
n.
ORB
covèta
bressan
nata
fribourgeois
kuvèta
trèthe
nata
naturaliser
v.
ORB
naturalisar
bressan
naturalijë
fribourgeois
inpayi
naturalijâ
nature
n.
ORB
natura
bressan
natezhe
nature
exemple
Ah mé mouâ, zh'éra perdu din la nature! [St.Tri./Rom?]
Ah mas mouè, j'éra perdu dens la nature! Ah, mais moi, j'étais perdu dans la nature (j'ai grandi dans une ferme isolée où on n'entendait pas beaucoup de français).
fribourgeois
natura
exemple
A tsô pou, la natura l’a dèlodji lè kurtiyâdzo.
A châ pou, la natura l'at dèlogiê les cortelyâjos. Peu à peu, la nature a délogé les légumes (avec l'arrivée de l'hiver).
valaisan
nator.a
exemple
Cha prou ky'i nator.a l'é méi fôrta kyé é j-ómo! [Sav.1]
Sât prod que le natura l'est més fôrta que les homos! Bien sûr que la nature est plus forte que les hommes!
Page 1 de 7Page suivante