Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
M
misérable
adj.
ORB
misèrâblo (-a)
bressan
mizézhablou (-a)
fribourgeois
mijérâbyo
patinku
pômâ
misère
n.
ORB
misère
bressan
mizézhe
mizère
exemple
É pô quemè ma, que vé mon pézhe, apré l'équeula, bin, falive trére le vashe, catrou vashe. L'avë bin la mizézhe. [Cras2]
O pas coment mè, que vèrs mon pére, aprés l'ècoula, ben, faléve trère les vaches, quatro vaches. O avêt ben la misère. Ce n'est pas comme moi qui, chez mon père, devais traire les vaches, quatre vaches. Il y avait vraiment de la misère.
Tou lou mondou ére a la mizère. [Mant.1]
Tot lo mondo ére a la misère. (Tout le monde était dans la misère. (Il n'y avait guère de riches cultivateurs à Mantenay.)
fribourgeois
mijére
mouéje
pinyoula
misérer
v.
bressan
mizhézhô
missionnaire
n.
ORB
missionèro
bressan
missyounézhou
fribourgeois
michenéro
michyenéro
mitaine
n.
ORB
mitana
fribourgeois
metanna
mite
n.
ORB
ârta
fribourgeois
dzêcha
mita
mitonner
v.
ORB
fumachiér
bressan
mitounô
fribourgeois
dzefrenâ
godji
mijotâ
mitenâ
mobile
adj.
ORB
bugiérido (-a)
fribourgeois
budzèrído
budzèrída [f.]
exemple
No chan ke l’artikulachòn dé la chèkònda vèrtébra îre fro delé budzèrída è bayîve a kondjí a "Darrutus paraequipes" dè verî la tîh‘a dè gayå sàn vouètànta dègrå dè tsàtye på. [All.1]
Nos sans que l’articulacion de la seconda vèrtèbra ére fôr delé bugiérida et balyéve a congiê a "Darrutus paraequipes" de veriér la téta de galyârd cent huétanta degrâs de châque pârt. On sait que l’articulation de la seconde vertèbre était très mobile et permettait à "Darratus paraequipes" de tourner la tête de près de 180° de chaque côté.
mobiliser
v.
ORB
mobilisar
bressan
mobilijë
fribourgeois
mobilijâ
mode
n.
ORB
môda
bressan
meuda
exemple
Y ére la meuda. Il in divorchya.
C'était la mode. Ils ont divorcé.
fribourgeois
mouda
modération
ORB
moderacion
bressan
modérassyon
exemple
Sè lou vin, tou ye vin! À bazhe byè su avoua modérassyon!
Sans le vin, tout est vain. À boire bien sûr avec modération
moderne
adj.
ORB
modèrno (-a)
bressan
modèrnou (-a)
fribourgeois
modêrno
modèrno
exemple
Chtàche mòh‘re oúnna mojaíka dè karaktéro arkaíko è modèrno. [All.1]
Ceta-ce montre una mosayica de caractèros arcayicos et modèrnos. Celle-ci (l'espèce du "dahu intermédiaire") présente une palette de caractères archaïques et modernes.
valaisan
módêrno    
exemple
É wanpé 'LED' chon ën plaché. L'é chin kyé falîé pó bale oun êe módêrno a tó chin! [Sav.1]
Les lampes 'LED' sont en place. L'est cen què faliéve por baliér un êr modèrno a tot cen! Les lampes sont en place. C'est ce qu'il fallait pour donner un air moderne à tout ça!
modifier
ORB
modifiar
bressan
modifiô
exemple
On a èrejistrô neutron disque. Can-teu qu'y a déj afère que n'alè pô byin, on léj a modifyô, ca. [Rom.1]
On at enrègistrâ noutron disque. Quand-to qu'y at des aféres qu'alênt pas bien, on lés at modifiâ, què. On a enregistré notre disque (de chants patois). Quand certaines choses n'avaient pas la qualité voulue, on les modifiait (à l'ordinateur).
fribourgeois
modifiyå (chè)
exemple
Èn mîmo tèn ke chon vinyäëte pye pitíte, lè pyôte dräëte chè chon tsó pou modifiyåye, tan bèn ke lou pi dræ l’an fournäë pæ rèchënbyå a di pi gôtso. [All.1]
En mémo temps que sont vegnêtes ples petites, les piôtes drêtes sè sont châ pou modifiyâyes, tant ben que lors pieds drêts l’ant fournê per ressemblar a des pieds gôches. En même temps qu’elles se raccourcissaient, les pattes droites (du dahu) se sont peu à peu modifiées, si bien que les pieds droits ont fini par ressembler aux pieds gauches.
moelle
n.
ORB
muola
bressan
mouala
fribourgeois
myola
moi
pr. pers.
ORB
mouè
bressan
ma
mouâ
exemple
"Oh, vtya de patin pe ma!", ch'écriyâ le plu byô. [St.Ét.2]
Oh, vê-qué de patin por mè", s'ècriat le ples biô "Oh, voilà des patins pour moi", s'écria l'aîné (le plus grand).
Mouâ étan véshi, y a on cô zhe me régaliva pô lou métin, ma gran me di: "ch't'éj ome pô, t'o qu'a mèzhi de le merleque. Sé pô si dan l'In vou séte se qu'éy é... [Rom.2]
Mouè étent vachiér, y at un côp je me regaléva pas lo matin, ma grant me dit: "se t'oy ames pas, t'as qu'a mengiér de les mèrleques. Sé pas se dens l'En, vos séde ce qu'oy est... Moi, quand j'étais vacher, une fois je ne me régalais pas le matin (au déjeuner), ma grand-mère me dit: "si tu n'aimes pas ça, tu n'as qu'à manger des "merleques" (plat extraordinaire, mais impossible à trouver; ou plat banal appelé tel par ironie). Je ne sais pas si dans l'Ain vous savez ce que c'est...
fribourgeois
valaisan
exemple
Vó j-aprindé pa apréi mé, tornó dótâa.
Vos aprehendréd pas après mè, tôrno dens lo târd. Ne vous souciez pas pour moi, je reviens ce soir.
moindre
adj.
ORB
muendro (-a)
bressan
mouindrou (-a)
fribourgeois
mindro
mèndro
exemple
På le mèndro l’ou di darîre falàndze (chtache dè l’onlyòn) n’è konyú tank’òra, chèn ke no grâve dè chaväë che "Darrutus" l’aväë di-j-arpyòn ou di bòte. [All.1]
Pas le muendro l-ôs des dèrriéres falanjes (cetas-ce de l’ongllon) n’est cognu tant qu’ora, cen que nos grâve de savêr se Darrutus l’avêt des arpions ou des botes. Pas le moindre os des dernières phalanges (celles de l'onglon) n’est connu à ce jour, ce qui nous empêche de savoir si "Darrutus" (l'ancêtre du dahu) possédait des griffes ou des sabots.
moine
n.
ORB
mouéno (-a)
bressan
mouènou
fribourgeois
mouêno
mouinno
rèlidzyà
moineau
n.
ORB
pâsserâ
moniô
bressan
mounyô
exemple
Y a le queurnelye, lej ouyache, lé zha, lé marlou, le zepe, lé mounyô, lej ezhèdale, lé ressinyoulë, lé guenya-couva, le poulaye d'éye... [Conf.2]
Y at les cornelyes, les olyaces, lés gés, lés mèrlos, les huppes, lés moniôs, les hèrondèles, lés rossignolèts, lés guegna-cova, les polalyes d'égoue... (Parmi les oiseaux courants) Il y a les corneilles, les pies, les geais, les merles, les huppes, les moineaux, les hirondelles, les rossignols, les hochequeues, les poules d'eau...
fribourgeois
chpatse
fingre
mouanô
pâchèran
moins
adv.
ORB
muens
bressan
mouin
mouan
exemple
É fô dezhe azhi qu'éy a mouin de shôtani. [St.Ét.1]
O fôt dére arriér qu'oy at muens de châtagnérs. Il faut dire aussi qu'il y a moins de châtaigners.
Nan, n'a jamé côjô patouâ. I lou côje, mé i lou côje pye pi l'a mouan côjô que ma. [Rom1.]
Nan, j'é jamés côsâ patouès. Il lo côse, mas il lo côse ples pués l'at muens côsâ que mè. Non, je n'ai jamais parlé patois (avec mon mari). Il le parle, mais ne le parle plus (autant qu'avant) et il l'a moins parlé que moi.
fribourgeois
min
valaisan
mwin
exemple
Ou dzò dé vwi, é marin.nè ganyon ouncó vën pòrsin dé mwin kyé é parin. [Sav.1]
U jorn de hué, les marrênes gagnont oncor vengt por cent de muens que les parrens. Aujourd'hui, les femmes gagnent encore vingt pour cent de moins que les hommes.
mois
n.
ORB
mês
bressan
ma
mouâ
exemple
Le va réstô on ma. Pèdè on ma, é chera n'ôtra que la rèplassera.
Le vat rèstar un mês. Pendent un mês, il serat n' ôtra que la remplacerât. Elle va rester un mois (absente). Pendant un mois, ce sera une autre qui la remplacera.
Y a rin que zhelô u mouâ de novanb, què y a zhelô on peu, deu co mouin di. [Cras2]
Y at ren que gelâ u mês de novembre, quand y at gelâ un peu, doux côps muens diéx. Il a seulement gelé au mois de novembre, quand il a gelé un peu, deux fois moins dix.
fribourgeois
exemple
Mi dè mé, va chohyâ on piti mo a l’oroye dou tsôtin.
Mês de mê, va sofllar un petit mot a l'orelye du chôd-temps. Mois de mai, va souffler un petit mot à l’oreille de l’été.