Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
A
alcôve
n.
bressan
arcô
fribourgeois
êrkô
kanna
alêne
n.
ORB
alêna
bressan
linna
fribourgeois
alêna
lêna
valaisan
âwin.na    
exemple
Fóou 'na groucha awin.na pó pèrchye ché cwëe.
Fôt 'na grôssa alêna por pèrciér cél cuér. [Il faut une forte alêne pour percer ce cuir.]
alentour
adv.
ORB
alintor
bressan
alètou
fribourgeois
abouâ
alintoua
alerte
adj.
ORB
alèrta
bressan
délezhè (-ta )
agissè (-ta)
fribourgeois
dègadji
redjè
redyè
vidzo
alerter
v.
ORB
alèrtar
bressan
alertô
fribourgeois
alèrtâ
prèvinyi
aleviner
v.
ORB
apêssonar
bressan
apachounô
exemple
Éy a yo greu de polussyon dè le derizhez ènô. É va falâ apachounô la revizhe.
Il y at yu grôs de polucion dens les dèrriéres anâs. Il vat falêr apêssonar la revière. Il y a eu beaucoup de pollution ces dernières années. Il va falloir aleviner la rivière.
fribourgeois
inpèchenâ
alignement
n.
ORB
alegnement
bressan
alenyemè
fribourgeois
alinyèmin
exemple
On kou kouè, l’i avê on alinyèmin dè katro pêrtè. [Trey.1]
On côp couét, il y avêt un alegnement de quatro pèrtués. Après cuisson (une fois cuits les bricelets singinois à forme irrégulière), on obtenait un alignement de quatre trous.
aligner
v.
ORB
aligniér
bressan
alenyë
fribourgeois
alinyi
ornèyi
aliment
ORB
aliment
bressan
alimè
exemple
L'élevo fabreque n'alimè avoua de panë.
L'èlevor fabreque n'aliment avouéc de panèt. L'éleveur fabrique un aliment avec du maïs.
allaiter
v.
ORB
alétér
bressan
alètô
balyë a tetô
fribourgeois
alityi
allécher
v.
bressan
aleshyë
fribourgeois
afriyindà
alètchi
allée
n.
bressan
alô
shemin a talon
alléger
v.
ORB
alégiér
fribourgeois
alèrdji
rèlèrdji
allègre
ORB
alégro (-a) 
fribourgeois
alêgro (-a)
exemple
Po tè kouâdre la binvinyête, rin dè mi tyè na pitita mèlodiya, alêgra kemin la vouê dou ranchinyolè.
Per tè côdre la benvegnête, rien de mielx que na petita mèlodia alégra coment la vouèx du rossignolèt. Pour te souhaiter la bienvenue, rien de mieux qu’une petite mélodie, allègre comme la voix du rossignol.
allègrement
adv.
ORB
alégrament
fribourgeois
alêgramin
Allemagne
ORB
Alemagne
bressan
Almanye
exemple
Vouj alé de tèz è tè èn Almanye? [Rom.1]
Vos aléd de temps en temps en Alemagne? Allez-vous de temps en temps en Allemagne?
allemand (-e)
adj.
ORB
alemand (-a)
bressan
alman (-de)
exemple
L'avë aprâ on peu d'alman què l'éve prizouni de gara dè la Fouzhé-Nazhe.
L'avêt aprês un peu d'alemand quand il ére prêsoniér de guèrra dens la Forêt-Nêre. Il avait appris l'allemand quand il était prisionnier de guerre dans le Forêt-Noire.
fribourgeois
aleman
tutche
Allemand (-e)
n.
ORB
Alemand (-a)
Boche [péj.]
bressan
Alman
Boche 
exemple
Què léz Alman chon ètrô dè lou velazhou, lou grè a échayâ de lézi côjô èn alman. [St.Cyr1]
Quand lés Alemands sont entrâs dens lo velâjo, lo grant a èsseyê de les-y cosar en alemand. Quand les Allemands sont entrés dans le village, le grand-père a essayé de leur parler en allemand.
fribourgeois
Aleman
Tutche
valaisan
Aweman
exemple
Outre pé è j-Aweman tôt' è par.i chon cowêché dé taelon. [Sav.1]
Outre pèr les Alèmands totes les parêts sont cuvèrses de tavelyons. Chez les Allemands (dans l'Oberland bernois), toutes les façades sont recouvertes de tavaillons.
aller
v.
ORB
alar
alér
étre
bressan
alô
alé
étre
exemple
É va pô byè. [St.Cyr1]
Il vat pas bien. Ça ne va pas bien.
Fayë avouâ chonc an pe alé a l'équeula. [Mant.1]
Falyêt avêr cinq ans por alér a l'ècoula. Il fallait avoir cinq ans pour aller à l'école.
Al avë sa granta que dizë: "lé shonou dé gran beu n'on jyamè étô a l'équeula, pi é ne léz a pô anpèshyâ de fourzhyë! [St.Tri.]
El avêt sa granta que disêt: "lés chênos des grants bouescs n'ont jamés étâ a l'ècoula, pués o ne lés a pas empachiês de forgiér! Sa grand-mère disait: "les chênes de la forêt (des grands bois) ne sont jamais allés à l'école, et ça ne les a pas empêchés de grandir!"
fribourgeois
alâ
rindre (chè)
aller (s'en)
v.
ORB
modar
alar (s'en)
enmodar (s')    
partir
bressan
moudô
alô (ch'èn)
alô
parti
exemple
I chon bin venu a Crô. L'on pô réchtô vé nou. L'on bin (r)in que pôchô. Què i ch'n'alôvon. Què l'on arevô, pi què i ch'chon èn alô, apré. In cazhète-catrou qu'i son parti. [Cras2]
Ils sont ben venus a Crâs. Ils ont pas réstâ vèrs nos. Ils ont ben ren que passâ. Quand ils s'èn alâvont. Quand ils ont arevâ pués quand ils sè sont en alâs, aprés. En quaranta-quatro qu'ils sont partis. Ils (Les Allemands) sont bien venus à Cras(-sur-Reyssouze pendant la guerre). (Mais) Chez nous, ils ne sont pas restés. Ils n'ont fait que passer. Quand ils s'en allaient. Quand ils sont arrivés et quand ils se sont en allés, après. C'est en (19)44 qu'ils sont partis.
fribourgeois
ala (ch'in)
dèkupiyi (chè)
èchkanâ (ch')
modâ
exemple
Ouna né dè furi, ou bi dè lena, lè dou kuryà l’an apêchu on kotiyon ke ch’in d'alâvè du vê le vejin. Trè j’àrè dou matin! Chkandale!
Una nuet de forél, u bél de lena, les doux curiox l'ant apèrciu on cotelyon que ch'en alâve de vèrs lo vesin. Três hores du matin! Scandâle! Une nuit de printemps, au clair de lune, les deux curieux ont aperçu un cotillon qui s’en allait de chez le voisin, à trois heures du matin! Scandale!
valaisan
ënmóda (ch')
exemple
É bin! Fóou nó j-ënmóda.
Èh ben! Fôt nos enmodar. [Et bien! Il faut nous mettre en route (nous en aller).]