Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
A
apporter
v.
ORB
aportar
portar
aduire
menar
bressan
apourtô
pourtô
menar
exemple
Apourte-me va lou livrou qu'e chu la trôbla bacha. [Conf.3]
Aporte-mè vêr lo livro qu'est sur la trâbla bâsse… Apporte-moi le livre qui est sur la table basse…
On con lou gran vôlë ave pourtô na corda an alan gueutè. Lou patron li di: "- Teu-que té fè avè chla corda?" "- É pe menè ma soupa, vouayou qu'al n'a jèmé pouin de zu!" [St.Tr.]
On côp lo grant vâlèt avêt portâ na côrda en alent gôtér. Lo patron lui dit: "-To-que tè fés avouéc cela côrda?" " - O por menér ma sopa, vèyo qu'el n'at jamés pouent des uelys. Une fois, le grand valet avait (ap)porté une corde en allant manger. Le patron lui dit: "Qu'est-ce que tu fais avec cette corde?" "- C'est pour me ma soupe (aux champs), je vois qu'elle n'a jamais d'yeux (de bouts de gras, faute d'aller paître pour engraisser...)
La mére, èl en menôve lou vindredi de Mézerya. [Conf.1]
La mére, el en menâve lo vendredi de Mèseriat. Ma mère en apportait (de la viande) le vendredi (du marché) de Mézériat.
fribourgeois
aportâ
portâ
portå
exemple
Po èprovå dè mi chèrnå d’aprí tyè tirâvan noûtron mamiféro, no fô dèvàn to no-j-apoyí chu lè tèmonyådzo ke no pouårton rèn tyè lè fochílo dè l’èchpéche chèn kouårne. [All.1]
Por èprovar de mielx cèrnar d’aprés què terâvant noutrons mamifèros, nos fôt devant tot nos apoyér sur les tèmognâjos que nos portont ren que les fossilos de l’èspèce sen côrnes. Pour essayer de mieux cerner de qui tenaient (d'après qui tiraient) nos mammifères (les dahus), il nous faut tout d'abord nous appuyer sur les témoignages que seuls les fossiles de l'espèce (de dahu) sans cornes nous apportent.
valaisan
pòrta    
exemple
Pòrta dé far.até ou páti.
Portar de farates u patiér. [Apporter des chiffons au chiffonnier.]
apposer
v.
bressan
apoujô
fribourgeois
apojâ
appréciable
adj.
ORB
aprèciâblo (-a)
bressan
aprésyablou (-a)
fribourgeois
aprèchyâbyo
apprécier
v.
ORB
aprèciyér
bressan
apréssyë
fribourgeois
aprèchya
èchtimâ
appréhender
v.
ORB
appreyendar
apprehendre
bressan
apreyèdô
exemple
Zhe vé u médessin demon. Zh'apreyèdou greu.
Je vé u mèdecin deman. J'appreyendo grôs. Je vais chez le médecin demain. J'appréhende beaucoup.
fribourgeois
aponchonyi
apriyinda
apochyenâ
pochonyi
pètochi
valaisan
aprindé (ch')    
exemple
Vó j-aprindé pa apréi mé, tornó dótâa.
Vos aprehendréd pas après mè, tôrno dens lo târd. [N'ayez pas d'appréhension à mon sujet (Ne vous souciez pas pour moi), je reviens ce soir.]
apprendre
v.
ORB
aprendre
bressan
aprèdre 
exemple
Ch'on échaye pô, on aprè pô, in. Ch'on lou côje pô régulyèremè… É toute les langue parèy, in. [Rom.1]
S'on ésseye pas, on aprend pas, hen. S'on lo côse pas règulièrement… Est totes les lengoues parèly. Si on n'essaie pas, on n'apprend pas. Si on ne le parle pas (le patois) régulièrement... C'est la même chose pour toutes les langues.
fribourgeois
aprindre
exemple
Le patê, l’i a di galéjè dzin ke volon bin l’aprindre.
Le patês, il y at des galèses gens que vôlont ben l'aprendre. Le patois, il y a de gentilles personnes qui veulent l'apprendre.
apprenti
n.
ORB
aprenti (-a)
bôchio
bressan
aprèti
fribourgeois
aprinti
apprentissage
n.
ORB
aprentissâjo
bressan
aprètichazhou
fribourgeois
aprintechâdzo
apprêter (s')
v.
ORB
aprèstar (s')
bressan
aprétô (ch')
exemple
Te peu aprétô lou poulë avoui on pte peu de crinma, de pavrou pi de chau.
Te pôs aprèstar lo polèt avouéc un peu de crâma, de pêvro pués de sâl. Tu peux apprêter le poulet avec un petit peu de crème, de poivre et de sel.
apprivoisé (-e)
adj.
bressan
atré (-ta)
fribourgeois
provâ
apprivoiser
v.
ORB
aprovèsiér
aprivouèsiér
acolassar
acolassiér
assuegiér
bressan
acoulachô
aprivouajë
acoulachë
acoulassi
exemple
I velive acoulachô on peteu, mé éy a pô reussi pi i l'a bin relôshyâ.
Il voléve acolassar un putouès, mas il at pas reussi pués il l'at ben relâchiê. Il voulait apprivoiser un putois, mais ça n'a pas réussi et il l'a bien relâché.
fribourgeois
aprovèyi
valaisan
aprwejye
exemple
Chon pa dé béitchyé kyè ch' aprwéjon, é tsamò.
Sont pas des bétyes què s'aprovèsiont, les chamôs. [Les chamois ne sont pas des animaux qui s'apprivoisent.]
approcher (s')
v.
ORB
aprochiér (s')
bressan
aproushyë (ch')
apreushyé
exemple
L'éve vra épètô. Le velive pô ch'aproushyë de la peteta shyevra.
Elle était complètement apeurée. Elle ne voulait pas s'approcher de le petite chèvre.
Ètremi le douvej équeule, y avë oncour de le pyaque è fa, é on ave mémou pô lou drouâ de ch'apreussyé de chte pyaque, pasque falè pô avejé lé gachon. [Rom.1]
Entre-mié les doves ècoules, y avêt oncor de les plaques en fèr. Et on avêt mémo pas lo drouèt de s'aprochiér de cetes plaques, perce-que falêt pas avisiér les garçons. Entre les deux écoles, il y avait encore des plaques en fer. Et on n'avait même pas le droit de s'approcher, parce qu'il ne fallait pas regarder les garçons.
fribourgeois
aprotchi (ch')
invinyi (ch')
teri pri (chè)
exemple
I aproutsè lè chaptant’an.
Il aproche des septanta ans. [[Il approche des 70 ans.]
approfondir
v.
ORB
aprovondir
bressan
apreyondi
exemple
On cha pô. Zhe vi apreyondi la quéstyon.
On ne sait pas. Je vais approfondir la question.
fribourgeois
aprofondi
vuitchi a prin
approprier (s')
v.
ORB
apopriar (s')
apopreyér (s')
apropriar (s')
aproupeyér (s')
bressan
apeuprayë (ch')
fribourgeois
aproupreyi (ch')
approuver
v.
ORB
aprovar
bressan
aprouvô
fribourgeois
aprovâ
validâ
approvisionner
v.
ORB
aprovisionar
bressan
aprouvizyounô
fribourgeois
aprovijenâ
appuyer (s')
v.
ORB
apoyér (s')
cotar (sè)
bressan
apuyë (ch')
fribourgeois
adôdâ (ch')
apèdji (ch')
apoyí (ch')
exemple
Po èprovå dè mi chèrnå d’aprí tyè tirâvan noûtron mamiféro, no fô dèvàn to no-j-apoyí chu lè tèmonyådzo ke no pouårton rèn tyè lè fochílo dè l’èchpéche chèn kouårne. [All.1]
Por èprovar de mielx cèrnar d’aprés què terâvant noutrons mamifèros, nos fôt devant tot nos apoyér sur les tèmognâjos que nos portont ren que les fossilos de l’èspèce sen côrnes. Pour essayer de mieux cerner de qui tenaient (d'après qui tiraient) nos mammifères (les dahus), il nous faut tout d'abord nous appuyer sur les témoignages que seuls les fossiles de l'espèce (de dahu) sans cornes nous apportent.
âpre
adj.
ORB
apro (-a)
ètranlox (-sa)    
bressan
ôprou (-a)
exemple
Zh'é échayâ de mèzhyë na pelouche, mé zhe l'é recrashyâ. L'ève vra ôpra.
J'é èsseyê de mengiér na beloce, mé je l'é recrachiê. L'ére veré apra J'ai essayé de manger une prunelle, mais je l'ai recrachée. Elle était très âpre.
fribourgeois
âpro
ritso
rêbyo
valaisan
ëntranlou (-ja) 
exemple
Dé prevwi ëntranlou.
Des peréts ètranlox [Des poires d'étranguillon (espèce très âpre)].
après
adv., prép
ORB
aprés
en après
bressan
apré
exemple
É apré vin Nouyé, é pi l'ènô t assuite. [Conf.2]
Et pués aprés vint Noèl, et pués l'anâ est assuite. Puis Noël arrive, et l'année est finie!
fribourgeois
apri
in apri
exemple
Apri ha rijârda mè fô achebin rèparâ ôtyè.
Aprés cela rijârda, mè fô asseben rèparâ oque. Après cette plaisanterie, il faut aussi que je rectifie quelque chose.
Fan ti di balè promèchè, ma fudrè vêre chin ke chè pâchèrè in apri.
Fant tués de bèles promesses, mas fôdret vêre cen que sè passerêt en après. Ils font tous de belles promesses, mais il faudrait voir ce qui se passe par la suite.
valaisan
apréi
exemple
Chon jou apréi a tróouwe pó demanda pó tórna mena ina mountanye.
Sont yus après la trouye por dèmandar por tornar en hôt montagne. Ils ont suivi la truie pour l'appeler et la reconduire à la montagne.
après-demain
adv.
ORB
aprés-deman
bressan
apré-demon
fribourgeois
apri-dèman
valaisan
apréi-déman
exemple
L'è enou déean-ye é réistéré tankyé apréi-déman.
L'est venu devant-hièr et resteré tant que après-dèman. Il est venu avant-hier et il restera jusqu'après-demain.