Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
E
encontre
n.
ORB
encontro
fribourgeois
inkontro dè [a l']
encore
adv.
ORB
oncor
oncora
adés
bressan
oncouzhe
oncou
oncoure
oucoura
ancoure
exemple
É fôdrë oncouzhe ésheplô lou da. [St.Cyr1]
O fodrêt oncor enchaplar lo dâly. Il faudrait encore battre la faux.
Pi zh'si oncou tyë, ma, ye bin nchaca! [Mant.1]
Pués je sus oncor qué, mè, y est ben ne-sêt-què. Et je suis encore là (vivante), moi, c'est quand même quelque chose!
Le feye pi lé gachon n'érè pô mélèzya. Y avë on mur ètremi le douvej équeule, é pi dechu, y avë oncoure de le pyaque è fa. [Rom.1]
Les felye pués lés garçons n'érênt pas mèlangiê. Y avêt un mur entre-mié les doves ècoules, et pués dessus, y avêt oncor de les plaques en fèr. (Dans les bâtiments scolaires) Les filles et les garçons n'étaient pas mélangés. Il y avait un mur entre les deux écoles, et au-dessus, il y avait encore des plaques en fer.
Apré la drire guère, lo chabouâ ère prèsque abandounô, a pâr quèlque vyu, qu'i è voulyè pourté oncoura. [Rom.4]
Aprés la dèrriére guèrra, lo sabôt ére présque abandonâ, a pârt quârques vielys, qu'ils en volyênt portér oncora. Après la dernière guerre (après 1945), la sabot a été presque abandonné, à part (chez) quelques vieux, qui voulaient en porter encore.
On léz a byin cônyu. Y a ptètre ancoure quèlque survivan. Y ère dé costume ôtantique, in, dan lou moumè. Y ère pô de la reproducsyon. Y an a ancour ô muzé, dé vra. [Rom.4]
On lés at bien cognus. Y at pôt-étre oncor quârques survivents. Y ére des costumes ôtenticos, hen, dens lo moment. Y ére pas de la reproduccion. Y en at encor u musê, des verés. On les a bien connus (les membres du groupe folklorique qui étaient allés à Paris en 1937). Il y a peut-être encore quelques survivants. C'était des costumes authentiques, hein, à l'époque. Ce n'était pas de la reproduction. Il y en a encore au musée (de Romenay), des vrais.
fribourgeois
adi
ari
onko
onkora
tindari
exemple
I tsantè adi bin. [Trey.1]
Il chante adés ben. Il chante encore bien.
I chàbrè onko chê tenâbyè yô vo pouédè vinyi no trovâ.
Il sobre oncor siéx tenâbles yô vos pouede vegnir nos trovar. Il reste encore six séances où vous pouvez venir nous trouver (pour apprendre le patois).
valaisan
ouncó
exemple
I patwé di vivre. Féjin ouncó tsanta ó patwé dé Chavyeje! [Sav.1]
Le patouès dêt vivre. Fesens oncor chantâ lo patouès de Saviése! Le patois doit vivre. Faisons encore chanter le patois de Savièse!
encorner
v.
bressan
cournayë
fribourgeois
inkornâ
kornèyi
encouragement
n.
ORB
encoragement
bressan
écourajemè
exemple
Aouâ côque planshe, le ch'instale dè l'ètrô de la gare de Pèrache, pi prepeuje gratuitamè è choldâ de vin pi dez écourajemè! [St.Ét.2]
Avouéc quârques planches, ele s'enstale dens l'entrâ de la gâra de Pèrache, pués propose gratuitament ès sodârds de vin pués des encoragements! Avec quelques planches (pour construire un stand), elle (la Madelon, "mère des poilus lyonnais") s'installe dans le hall de la gare de Perrache, et propose gratuitement aux soldats du vin et des encouragements!
encourager
v.
ORB
encoragiér
bressan
ècourazhyë
ancouzhazhë 
exemple
Lé zheunou amôvon byin coulatô. Lé vyo n'évon pô lé deri a léj ancouzhazhë.
Lés jouenos amâvont bien colatar. Lés vielys n'éront pas lés derriérs a lés encoragiér. Les jeunes aimaient bien se baragger. Les vieux n'étaient pas les derniers à les encourager.
fribourgeois
inkouradji
règonhya
encrassé (-e)
adj.
bressan
èpeni
encre
n.
ORB
encro
bressan
ècrou
exemple
Zh'ara bin aï du plètô cha co ma plema dè l'ècrou... [St.Ét.2]
J'arê ben arriér du plantar sèpt côps ma ploma dens l'encro... J'aurais bien dû tremper (planter) sept fois ma plume dans l'encre (avant d'écrire ce que j'ai écrit...)
fribourgeois
intso
endiablé (-e)
adj.
ORB
endêblo (-a)
bressan
èdyablô
èrazhyâ
fribourgeois
indyabyâ
endive
ORB
endive
bressan
andive
exemple
De caroute, dej andive oncouzhe; y a de chalade, byè de chalade. [Cras2]
De carotes, des endives oncor, y at de salades, bien de salades. (Dans mon jardin, il y a) Des carottes, et aussi des endives; il y a des salades, beaucoup de salades.
endommager
ORB
endamagiér
brigandar
fribourgeois
bregandâ
exemple
Rin de mi po ke la grêla bregandichè pâ lè byâ dorâ è lè bi vinyoubyo.
Ren de mielx por que la grêla bregandésse pas les blâts dorâs et le bél vegnôblo Rien de mieux pour que la grêle n'endommage pas le blé doré et le beau vignoble.
endormi (-e)
adj.
ORB
endormi (-ia)
endromê (-ête)
bressan
èdremi (-myâ)
fribourgeois
inchonâ
indremê
kouéyi
kuyè
exemple
L’i a di dzin dè totè chouârtè, pye ou min rèvèyi, pye ou min indremê.
Il y at des gens de totes sôrtes, ples ou muens rèvelyis, ples ou muens endromês.
endormir (s')
v.
ORB
endromir (s')
bressan
èdremi (ch')
èdroumi (ch’) 
exemple
Avè de che metô u lya, l'on placha lou chapin pré de la shemenô, pi i che chon èdremi è pèchè u Pézhe-Nouyé. [St.Ét.2]
Avant de sè metar u lié, ils ont plachiê lo sapin ^prés de la chemenâ, pués ils sè sont endromis en pensent u Pére-Noèl. Avant de se mettre au lit, ils ont placé le sapin près de la cheminée, puis ils se sont endormis en pensant au Père-Noël.
fribourgeois
inchumiyi (ch')
Tous dialectes (exemples littéraires)
endremir (s')
exemple
"Teins! Alle s'a endremia." Apë y'est quëmát çan que j'ai cognu le pëthiòt prince.[BR(Sagy)-St.Ex.1]
Tins! El s'at endremia." Et pués y est coment cen que j'é cognu le petiôt prince. "Tiens, elle (la brebis/le mouton) s'est endormie." Et c'est comme ça que j'ai connu le petit prince.
endroit
n.
ORB
endrêt
coche
cârro
bressan
èdrë
carou
èdrâ
exemple
Quemè davreti, éy a dez èdrë yo-teu que l'on étô vitou fate. [St.Ét.2]
Coment d'avèrti, oy at des endrêts yô-to que els ont étâ vito fâtes. Comme d'habitude, il y a des endroits où elles (les vendanges) ont été vite faites.
Cha dépan lé carou. Ityë, è catrou-vin-di, on èn a u canbin, catrou-vin santimètre? [Rom.1]
Cen dèpend lés cârros. Iqué, en quatro-vengt-diéx, on en at yu comben, quatro-vengt centimètres. Cela dépend des endroits. Ici en (19)90, on en a eu combien, 80 centimètres (de neige)?
Lou sètenère de la fin de la gare de cateuje a byin étypô lou mondo. -Ouâ, on peu dezhe que l'a étô denyemè sélébrô, dè toute le vele, tui lé velazhou, de fachon difezhète suivè léz èdrâ. [St.Ét.2/1]
Lo centenèro de la fin de la guèrra de quatôrze at bien équipâ lo mondo. -Ouè, on pôt dére que il at étâ dignament cèlèbrâ, dens totes les veles, tués lés velâjos, de façon difèrenta suivent lés endrêts. (En 2018) Le centenaire de la fin de la guerre de (19)14(-18) a bien occupé les gens. -Oui, on peut dire qu'il a été dignement célébré, dans toutes les villes, tous les villages, de façon différente selon les endroits.
fribourgeois
indrê
kotse
yu
exemple
Le choulon tinyê tota la route. L’è arouvâ chin ke dêvechê arouvâ, a on indrê yô la route montâvè fêrmo, ch’è ètharbalâ dèvan l’oto. [Trey.1]
Lo soulon tegnêt tota la rote. L'est arrevâ cen que devessêt arrevâ, a un endrêt yô la rote montâve fèrmo, s'est ètarbalâ devant l'ôtô. Le soulard tenait toute la route. Il est arrivé ce qui devait arriver, à un endroit où la route était très pentue, il s’est écrasé devant l’auto.
Ora, prà dè kour chon bayi din bin di kotsè dou tyinton. [Trey.1]
Ora, prod de cours sont balyês dens ben des coches du quinton. Maintenant, beaucoup de cours (de patois) sont données, en plusieurs endroits du canton.
endroit humide et froid
n.
bressan
fradyo
endurance
n.
ORB
endua
fribourgeois
anduranthe
endurer
v.
ORB
endurar
bressan
èduzhô
fribourgeois
chubi
chufri
dzemâ
inderâ
indourâ
énervant (-e)
adj.
bressan
énervè (-èta)
èmerdè (-ta)
fribourgeois
agachi
bougrachi
ènèrvâ
innèrvâ
tsevrâ (fére a )
turlupinâ
énerver
v.
ORB
ènèrvar
enganar
bressan
énervô
fribourgeois
bougrachèri
enfance
n.
ORB
enfance
fribourgeois
infanthe
enfant
n.
ORB
enfant
gosse
gamin
petit
bressan
èfè
infan
èfan
gosse
èfin
gamin
éfin
ptë
exemple
Ale avë pouin d'infan. [Mant.1]
El avêt puent d'enfants. Elle n'avait pas d'enfants.
Y ére ya vramè la fin du patouâ, hin. Léj èfan, é côjive ya pô mé lou patouâ. [Rom.1]
O ére ja verément la fin du patouès. Les enfants, o côjéve ya pas més lo patouès. C'était déjà vraiment la fin du patois. Les enfants ne parlaient (ça ne causait) déjà plus le patois.
On e lé deri. Y èn a pô mé. In Itali, oua! Lé gosse on de livrou in patouâ. Mé pô nous. [Pol.1]
On est lés derriérs. Y en at pas més. En Italie, ouè! Lés gosses ont de livros en patouès. Mas pas nos... On est les derniers (à parler patois). En Italie, oui (il y en a qui le parlent). Les gosses ont des livres de patois. Mais pas nous.
Léz èfin de Fine on tui aprâ a marshyë su lou mémou tintebin. [Pol.1]
Lés enfants de Fine ont tués aprês a marchiér sur lo mémo tin-tè ben. Les enfants de Fine ont tous appris à marcher sur le même trotteur ("tiens-toi bien").
Y ave mé de mondou a neuy eure du cha que si y avë étô a minë, ca. Pi pe lé gamin, é fazë trou ta. [Mant.1]
Y avêt més de mondo a nôf hores du sêr que se y avêt étâ a mi-nuet, què. Pués pe lés gamins, o fasêt trop târd. Il y avait plus de monde (à la messe de minuit si elle était) à 9 heures du soir que si ç'avait été à minuit, quoi. Et pour les enfants, (minuit) ça faisait trop tard.
Il érin trouâz éfin. [Mant.1]
Ils érant três enfants. Ils étaient trois enfants.
Y a la voug' an mémou temps. Lé ptë chon bin contan. Oh bin oua! [Mant.1]
Y at la vôga en mémo temps. Lés petits sont ben contents. Oh ben ouè! Il y a la vogue en même temps. Les enfants sont bien contents. Oh oui!
fribourgeois
infan
vouèton
exemple
Din la mima méjon chè tinyê l’ôtro, avu cha fèna è chè j’infan. [Trey.1]
Dens la méma mêson sè tegnêt l'ôtro, avouéc cha fèna et ses enfants. Dans la même maisons habitait l'autre (instituteur), avec sa femme et ses enfants.