Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
E
entasser
v.
ORB
emmouélâ
entéchiér
égreubounar
acuchiê
acuchonâ
bressan
ètachë
aqueshyë
aqueshounô
entendre
v.
ORB
entendre
avouire
bressan
ètèdre 
intèdre
antandre
antandre (ch')
exemple
Lou patouâ, vou l'éte ètèdu... - Touta ma vya! Quin zh'éva zheunou, lé vyo parlôvon patouâ, mon pézhe pi ma mézhe parlôvon fransé. [Conf.3/Pol.1]
- Lo patouès, vos l'éde entendu... - Tota ma via! Quand zh'éra joueno, lés vielys parlâvont patouès, mon pére pués ma mére parlâvont francês. - Le patois, vous l'avez entendu... - Toute ma vie! Quant j'étais jeune, les vieux parlaient patois, (mais) mon père et ma mère parlaient français.
Vou l'avyé intèdu, mé vou l'avyé jamé vramè côjô. [Rom.1]
Vos l'aviêd entendu, mas vos l'aviêd jamés verément côsâ. Vous l'aviez entendu (le patois), mais vous ne l'aviez jamais vraiment parlé.
Zh'a antandu dere a ma granta que sa mère anvyive séz èfan a l'équeula, ché frère pi che sera, mé al avë sa granta que dizë: "lé shonou dé gran beu n'on jyamè étô a l'équeula, pi é ne léz a pô anpèshyâ de fourzhyë! [St.Tri.]
J'é entendu dére a ma granta que sa mére enveyéve sés enfants a l'ècoula, sés fréres pués ses serors, mas el avêt sa granta que disêt: "lés chênos des grants bouescs n'ont jamés étâ a l'ècoula, pués o ne lés a pas empachiês de forgiér! J'ai entendu ma grand-mère dire que sa mère envoyait ses enfants à l'école, ses frères et ses sœurs, mais sa grand-mère disait: "les chênes de la forêt (des grands bois) ne sont jamais allés à l'école, et ça ne les a pas empêchés de grandir!"
Y an a, i ch'acordon pô. Pourca fère! La vi a tèlman queurta que é vô bin myo tou byin ch'antandre. [Mant.1]
Y en at, ils s'acôrdont pas. Porquè fére! La via el tèlament côrta que o vôt mielx tot bien s'entendre. Il y a des gens qui ne s'entendent pas. Pourquoi! La vie (elle) est tellement courte qu'il vaut bien mieux que tous s'entendent.
fribourgeois
intindre
oure
valaisan
avwere
exemple
L'é ënpòrtin dé pa achye pédre fa winga, de byin avwere é j-anchyan kyé parlon ouncó patwé. [Sav.1]
Il est important de pas lèssiér pèrdre sa lengoua, de bien avouire les ancians que parlont oncor patoué. Il est important de ne pas laisser perdre sa langue, de bien entendre les anciens qui parlent encore patois.
entendre (s')
ORB
entendre (s')
acordar (s')
bressan
ètèdre (s')
acourdô (ch')
exemple
On ch'acourdive vra byin avoui l'Andréa.
Andréa et moi, nous nous entendions très bien.
enter
v.
ORB
entar
juentar
bressan
ètô
fribourgeois
antâ
grèfâ
intâ
provâ
rèpyâ
enterrement
n.
ORB
entèrrament
bressan
ètremè
antreman
intarmè
intèrmin
exemple
Y a pô chouvè dez ètremè sivil. [Conf.1]
Y at pas sovent des entèrraments civilos. (À Confrançon) Il n'y a pas souvent d'enterrements civils (sans cérémonie à l'église).
Lou deri co qu'on ch'a vu, a l'antreman de Zhorzhe Greyemin, y avë Jorjète Chatèl. [Mant.1]
La dernière fois qu'on s'est vus, à l'enterrement de Georges Guillermin, il y avait Georgette Châtel.
On péyizan, na pèr de chôlâ lui deurive toute la vi. Il lé betive ryin que deu cô par è. Na comunyon ou n'intarmè. Pi mème a l'intèrmin i venye è chabouâ oncor. [Rom.1]
Un payisan, na par de solârs lui duriêve tota la via. Ils lés betiêve rien que doux côps par an. Na comunion ou n'entèrrament. Pi mémo a l'entèrrament il vegnêt en sabôts oncor. Un paysan, une paire de souliers lui durait toute la vie. Ils les mettait seulement deux fois par an. (Pour) Une communion ou un enterrement. Et même à l'enterrement il venait parfois en sabot.
fribourgeois
intêrèmin
enterrer
v.
ORB
entèrrar
bressan
èterô
intéré
ècroutô (animal)
exemple
Lé chabouâ i ch'in pourtive, in. Zh'a vu prèsque la fin dé chabouâ. Y e mo que léz a intérô. [Rom.1]
Lés sabôts o s'en portiêve, hen. J'é vyu présque la fin des sabôts. Y est mè que lés a entèrrâs. (Autrefois) Les sabots, il s'en portait (beaucoup), hein. J'ai vu presque la fin des sabots. C'est moi qui les ai enterrés.
fribourgeois
inkrotâ
intêrâ
entêter
v.
ORB
entétar
entéthar
bressan
ètétô
fribourgeois
inthèthâ (ch')
opinyatrâ (ch')
entier (-ière)
adj.
ORB
entiér (-e)
bressan
èti (-zhe)
inti (-zhe)
exemple
La pazhyâ, é che fazë avoui de pazhe qu'on remuôve pèdè na né ètizhe.
La pêriê, o sè fasêt avouéc de pêres qu'on remuâve pendent na nuet entiére. La parya, ça se faisait avec des poires qu'on remuait pendant une nuit entière.
fribourgeois
intchê
intyê
entièrement
adv.
ORB
entiérement
bressan
antyèreman
exemple
Y érë antyèreman fé a la min. Po de machine. Dan la journô, on tolyive douze père, trèze, plus, catorze... [Rom.1]
Y érêt entiérement fét a la man. Pas de machines! Dens la jornâ, on talyêve doze pars, trèze, plus, quatôrze... (Les sabots) C'était entièrement fait à la main. Pas de machines! Dans la journée, on taillait douze paires, treize, (parfois) plus, quatorze...
entonnoir
n.
ORB
embossior
bressan
èbouacho
fribourgeois
inbochyà
entorse
n.
ORB
entôrsa
bressan
èteursa 
èteurcha
exemple
On dejë azhi dez èteurche, de la gongronna, la gouta... [Conf.1]
On desêt arriér des entôrses, de la gangrana, la gôta... (Quand on parlait de ce qui peut affecter les jambes) On disait aussi "des entorses", "de la gangrène", "la goutte"...
fribourgeois
intouâcha
rètsouhya
entortiller
v.
ORB
entôrdre
envortolyér
bressan
ètourtelyë
èvourtelyë
tourtelyounô
fribourgeois
dôbâ
inbortoyi
ingougiyi
règourgiyi
ingredyotâ
intortiyi
intourtyi
intouâdre
intsevachi
touâdre
entourer
v.
ORB
entorar
entôrdre
bressan
ètourô
antourô
exemple
On ére entourô de tou lou mondou.
On était entourés de tout le monde.
fribourgeois
hyindre
intorâ
invoudre
invrenâ
entourloupe
n.
bressan
ètourloupa
fribourgeois
inchtrevire
inkemahyiche
infijikâye
trinyolèta
entrailles
n.
ORB
boui
ventralyes
entraîner
v.
ORB
entrênar
bressan
antronné
ètrinnô
exemple
- Al avon pô dej angrenôzhou. Y ére na shonna qu'antronnive. Y avë pô de pinyon. - Pi él venyè bin de... - D'Amérique. - Ouè, ouè. [St.Triv./Rom.2]
- Els avont pas des engrenâjos. Y ére na chêna qu'entrêniêve. Y avêt pas de pegnon. - Pués els vegnênt ben de... - D'Amèrique. - Ouè, ouè. (Les premières faucheuses) Elles n'avaient pas d'engrenages. C'était une chaîne qui entraînait (l'ensemble). Il n'y avait pas de pignon. - Et elles venaient bien de... - D'Amérique. - Oui, oui.
fribourgeois
intrinâ
entrave
n.
ORB
entrâva
batolye
batelyon
encoblo
encobla
bressan
èbyarna
ètrava
ècobla
fribourgeois
dèrbi
èkâbyo
inkàbya
inkobya
inkobyo
kama
krèjon
mouhyà
entrave (cou des vaches)
n.
ORB
talot
bressan
pétoulyon
fribourgeois
tsavanton
entraver (s')
v.
ORB
empiatar (s')
entravar (s')
encoblar (s')
bressan
èbyarbô (ch')
ècoublô (ch')
ètravô (ch')
fribourgeois
invouâbyâ (ch')
entre
prép.
ORB
entre
entre-mié
bressan
ètremi 
ètre
antremi
intremi
ante
exemple
I péjon ètremi sè vin pi sè trète chin quilô su pyë. [Cras1]
Ils pésont entre-mié cent-vengt pués cent-trenta-cinq kilôs sur pied. Ils (les jeunes porcs) pèsent entre 120 et 135 kg sur pied.
Per équeure lou blô, é fô byè de mondou. É che fa a peu pré u ma d'eur, ètre vazin. [Conf.2]
Por ècorre lo blât, o fôt bien de mondo. O se fât a pou prés u mês d'oût, entre vesins. Pour battre le blé, il faut beaucoup de monde. Ça se fait vers le mois d'août, entre voisin.
Il an fajan, de chlé gamin! Tui léj an pi y an avë oncoure de mor antremi. [Mant.1]
Ils en fasant, de celés gamins. Tués lés ans, pués y en avêt oncor de môrts entre-mié. Ils en faisaient (beaucoup), des (de ces) enfants! (Un) tous les ans, et il y en avait encore qui mourraient (des morts) entre (ceux qui survivaient).
Intremi shôque catrouye, avin de lé recrevi u bechelon, Fonse chinne na penyâ de nitrate de soude du Chili. [Pol.1]
Entre-mié châque catrolye, avant de lés recrevir u bèchelon, Fonse sène na pouegnê de nitrate de soude du Chili. Entre chaque (plant de) pomme de terre, Alphonse sème une poignée de nitrate de soude du Chili.
È marchan, lou freteman ante lou pi pi le chabouâ uzive lou chabouâ a l'intèryeur. Y ave de la couârne dessouâ lou pi. [Rom.4]
En marchent, lo frotement entre lo pied pués lo sabôt usiêve lo sabôt a l'entèrior. Y avêt de la côrna dessot lo pied. (Lorsque les paysans marchaient) En marchant, le frottement entre le pied et le sabot usait le sabot à l'intérieur (vers le coup de pied). Il y avait (aussi) de la corne sous le pied.
fribourgeois
intrè
èntre
èntrèmí
intrèmi
exemple
Mè moujo ke l’i dèvejon rintyè in patê intrè là! [Trey.1]
Mè muso que ils devesont rin qu'en patês entre lor. Je pense qu’ils parlent uniquement en patois entre eux.
Lè pye vîyo fochílo dè dahhú fan a väëre on bokenè d’achimètrí dè la grantyá èntre lè mènbro gôtso è dræ. [All.1]
Les ples vielyos fossilos de dahut fant a vêre un boconèt d’asimètrie de la grantior entre les membros gôchos et drêts. Les plus vieux fossiles de dahu indiquent un toute petite asymétrie dans la longueur entre les membres gauches et droits.
La difèrënh'e dè grantyá èntrèmí lè pyôte gôtse è dräëte vèn proûtse, èn moyènna, dè vènt’è hën po sàn. [All.1]
La difèrence de grantior entre-mié les piôtes gôches et drêtes vint prôche, en moyena, de vengt-et-cinq por cent. La différence de taille entre les pattes gauches et droites atteint, en moyenne, 25%.