Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
A
ancêtre
n.
ORB
ancètro
viely
aviôl
bressan
èssétrou
vyo
exemple
Éy éve pô lamè na culture èpourtète, mé le condissyounôve na parti èpourtète de la vya de neutré vyo. [St.Ét.1]
Oy ére pas lament na cultura importanta, mas ele condicionâve na partie importanta de la via de noutrés vielys. (Le chanvre) Ça n'était même pas une culture importante (en termes de surface), mais elle conditionnait une partie importante de la vie de nos ancêtres.
fribourgeois
ayú
ancien (-nne)
adj., n.
ORB
ancian (-a)
d'un viâjo
viely
bressan
ansyin
ansyène [f. pl.]
vyô
ansyène [f.]
èssyin
vyu
exemple
On counyâ pô mé nyon. On counyâ rin que léz ansyin, rin que léz ansyin. Pi lé nouvé, é bin on counyâ on peu. [Cras2]
On cognêt pas més nion. On cognêt ren que lés ancians, ren que lés ancians. Pués lés novéls, éh ben on cognêt un pou. On ne connaît plus personne. On ne connaît que les anciens, que les anciens. Et les nouveaux, on les connaît (juste) un peu.
Y ave de le bréve reuje, mème de le reuje ansyène. Ma feye, l'èn avè on deu pi, de reuje ansyène. [Rom.1]
Y avêt de les brâves rouses, mémo de les rouses ancianes. Ma felye, ele en avêt un doux pieds, de rouses ancianes. (Dans les jardins autrefois) Il y avait de belles roses, même (si c'étaient) des roses anciennes (presque sauvages). Ma fille en avait (encore récemment) un ou deux pieds, de roses anciennes.
Y a byè lontè que lé vyô Brassè counyivon chle douve seurte de shevene. [St.Ét.2]
Y at bien long-temps que lés vielys Brêssans cognévont celes doves sôrtes de cheveno. Il y a bien longtemps que les anciens Bressans connaissaient (l'existence de) ces deux sortes de chanvre (mâle et femelle).
La neutra anssyène mézon, ou que zhe si né. Si né yô-ouar. [St.Cyr1]
La noutra anciana mêson, ù que je su nâ. Su nâ lé-vèrs. (Il habite dans) Notre ancienne maison, où je suis née. Je suis née là-bas.
... deu que chon de Vergonzhâ... - Verzhon... - L'èssyin mère de La-Meutyë, Brèssan, il éve pô mô. [Vir.3/2/1]
... doux que sont de Vergonjat... - Verjon... - L'ancian mère de La-Moutiér, Brêssan, il ére pas mâl. (Parmi les patoisants du groupe de Coligny), il y en a deux qui sont de Vergonjat... - (ou de) Verjon... - L'ancien maire de Villemotier, M. Bressan, était bon (patoisant).
Vouj avijerâ, din lé bôtimè, y a greu de beu, on vo greu le charpante. É pi deri il a concharvô la charva du vyu tè. [Rom.1]
Vos aviserâd, dens lés bâtiments, y at grôs de bouesc, on vêt grôs les charpentes. Et pués derriér il at consèrvâ la sèrva du viely temps. Vous regarderez, dens les bâtiments, il y a beaucoup de bois, on voit bien les charpentes. Et derrière, il a conversé la mare de l'ancien temps.
fribourgeois
anhyan
anhyàn
anhyanna [pl.]
d’on yâdzo
exemple
Pou-t-ithre ke nouthron patê l’è pâ ache afriyindâ ke chi ke dèvejâvan nouthrè j’anhyan. [Trey.1]
Pôt-étre que noutron patês il est pas asse afriandâ que celi que devesâvant noutros ancians. Peut-être que notre patois n’est plus aussi séduisant que celui que parlaient nos anciens.
I ch’abàye dè kòtye-j-ou to cholè dou tâcho atribuå a "Darrutus", àche vîyo tyè lè pye-j-anhyàn èlèfantidå (lè-j-ayú di mamoúto) d’Uråjí. [All.1]
Il s’abalye de quârques ôs tot solèts du târso, atribuâs a "Darrutus", asse vielyo que les ples ancians èlèfantidâs (les aviôls des mamôtos) d’Eurasie. Il s'agit de quelques os isolés du tarse, attribués à "Darrutus", aussi vieux que les plus anciens (des) éléphantidés (les ancêtres des mammouths) d'Eurasie.
Oun' anhyanna manêre d'avi 'na bubâye chin motsètè, l'è dè frotâ dou mochi dè bou inthinbyo. [All.1]
Un' anciana maniére d'avêr na bubâye sen mochète, l'est de frotar doux morséls de bouesc ensemblo. Une ancienne manière de faire flamber des copeaux est de frotter deux bouts de bois ensemble.
Ly a rin tyè katre thin mil an ke l'Omo châ batre fu, kemin le fan a vêre prou tsêrbon trovâ din lè krà dou fu d’on yâdzo. [All.1]
Il y at ren que quatro cent mile ans que l'Homo sât batre fuè, coment le fant a vêre prod charbons trovâs dens lé crox du fuè. Il n’y a que 400'000 ans que l'Homme sait allumer du feu, comme le prouvent un assez grand nombre de charbons trouvés dans d'anciens foyers.
valaisan
anchyan
exemple
L'é ënpòrtin dé pa achye pédre fa winga, de byin avwere é j-anchyan kyé parlon ouncó patwé. [Sav.1]
Il est important de pas lèssiér pèrdre sa lengoua, de bien avouire les ancians que parlont oncor patoué. Il est important de ne pas laisser perdre sa langue, de bien entendre les anciens qui parlent encore patois.
anciennement
adv.
ORB
ancianament
bressan
ansyènemè
exemple
Il avè fé na féta. Zh'aliv' oncour a l'écula, ma fa ouè. On ave fé de le reuje. Pi y ave de le reuje depi tyë vé ansyènemè Bertiyé tinqu'a l'opital. [Rom.5]
Ils avênt fé na féta. J'aléva oncor a l'ècoula, ma fê ouè. On avêt fét de les rouses. Pués y avêt de les rouses depués qué vèrs ancianament Bèrtilyér tant qu'à l'hopitâl. Ils (les membres du groupe folklorique de Romenay) avaient organisé une fête. (En 1937) J'allais encore à l'école, ma foi oui. On avait fait des roses (en papier, pour décorer). Et il y avait des roses depuis (la maison) anciennement (connue comme celle des) Berthillier jusqu'à l'hôpital.
andain
n.
ORB
anden
bressan
èdin
fribourgeois
andin
andouillette
n.
ORB
andiôlèta
bressan
adouyete [pl.]
exemple
On a préparô lou ri pe lé bedin, pi tui léz ingrédyè pe fére lou paté, le boulete, lej andouyete, la zhingueta. [P.Vey.1]
On at prèparâ lo riz por lés bodins, pués tués lés ingrèdients por fére lo pâtié, le bôlètes, les andiôlètes, la ginguèta. On a préparé le riz pour les boudins ainsi que tous les ingrédients pour faire le pâté, les boulettes, les andouillettes, la "ginguette".
André (-e)
n.
ORB
Andrè
Andrèa [f.]
bressan
Èdré
André
exemple
Zh'a parti a l'opital bin y a u n'è u moua de julyé. Zh'ave oncoure douve ou tra poulolye. L'André venyè me ramoché meu jouè. [Rom.5]
J'é parti a l'hèpetâl ben y at yu n'an u mês de julyèt. J'ava oncor doves ou três polalyes. L'Andrè vegnêt me ramassiér més juefs. Il y a eu un an au mois de juillet, j'ai dû partir à l'hôpital. J'avais (à l'époque) encore deux ou trois poules. C'est André qui venait ramasser mes œufs (pendant mon séjour).
âne
n.
ORB
âno
bidèt
bressan
ônou
ône
exemple
Aréta de fézhe l'ônou quemè sètye! [St.Cyr1]
Aréta de fére l'âno coment cen-que! Arrête de faire l'âne comme ça!
Sè Vinsè ch't'arétô u beur de na venye pe côjô avouâ lou venyaron. Pi pèdè chli tin, chen ône a breuto le zheune venye. [St.Ét.2]
Sent Vincent s'est arrètâ u bôrd de na vegne por côsar avouéc lo vegneron. Pués pendent celi temps, son âno at broutâ les jouenes vegnes. (On raconte que) Saint Vincent s'est arrêté au bord d'une vigne pour parler avec le vigneron. Et pendant ce temps, son âne a brouté les jeunes vignes.
fribourgeois
âno
bourikô
grijon
valaisan
ânó    
exemple
Tsanta, plour,a , bij'ó cou dé w'ânó gri.
Chanta, plora, bésie lo cul de l'âno gris. [Chante, pleure, baise le derrière de l'âne gris. (Pour se moquer d'un enfant qui passe sans transition des larmes au rire).]
anecdote
n.
ORB
fanfiourna
fribourgeois
babiyoula
anèkdota
ânerie
n.
ORB
ânerie
bressan
ôneri 
exemple
Mon quezin i di: "Oh bin, é dej ôneri, sèque, dej ôneri!" Pô tè dej ôneri que sèque... [St.Cyr1]
Mon cusin il dit: "Oh ben, o des âneries, cen-que, des âneries!" Pas tant des âneries que cen-que... Mon cousin dit: "Tout ça (les caricatures politiques), c'est des âneries, rien que des âneries!" (Je lui ai répondu) Pas tant des âneries que ça...
fribourgeois
ânèri
folèrpa
karavanna
nyôkèri
ânesse
n.
ORB
sôma
fribourgeois
ânècha
ange
n.
ORB
ange
anjo
bressan
anzhou
anzhe
exemple
Zh'é cro que n'anzhou me seulyôve dè lou co, mé éy éve lou sha qui velive me mamô. [Conf.3]
J'é cru qu'un ange mè sofllâve dens lo côl, mas l'éve lo chat que voléve mè mamar. J'ai cru qu'un ange me soufflait dans le cou, mais c'était le chat qui voulait me faire des mamours.
"Zhe peuvou parlô le lingue dé joumou pi le lingou déj anzhe, mé che zhe n'amou pô léj ôtrou, zhe si lamè na lyoushe que chonne, na sinbala que fa de bri." [St.Ét.1]
"Je pôvo parlar les lengoues des homos pués les lengoues des anjos, mas se je n'amo pas lés ôtros, je su lament na clloche que sone, na cimbala que fât de bruit." "Je peux bien parler les langues des hommes et les langues des anges, mais si je n'aime pas les autres, je ne suis qu'une cloche qui sonne (je suis comme l'airain qui résonne), qu'une cymbale qui retentit (d'après Corinthiens 13:1; messe à la Fête du patois, Saint-Étienne-du-Bois 2017).
fribourgeois
andzè
exemple
Bondzoua balè hyà! Vo j’ithè lè chondzè dè l’evê, rakontâ le matin a la trâbya di j’andzè.
Bonjorn, bèles fllors! Vos éte les sonjes de l'hivèrn, racontâs le matin a la trâbla des anges. Bonjour belles fleurs! Vous êtes les rêves de l’hiver, racontés le matin, à la table des anges.
angélus
n.
ORB
angelus
bressan
anjélus
exemple
Tui lé matin pe l'anjélus, le hlyoushe m'échourdelôvon. [St.Cyr1]
Tués lés matins por l'angelus, les clloches m'ensordlâvont. Tous les matins pour l'angélus, les cloches m'assourdissaient.
angine
n.
ORB
angina
bressan
anjine
anjine [pl.]
exemple
N'ôtre ouvri, bin y ère n'anjine. Y èret u tou débu. On ch'a demèdô ch'y ère pô chètye. Ij on pô fé d'analize. [Rom.1]
N'ôtro ouvriér, ben y ére n'angina. Y éret u tot dèbut. On s'at demandâ se y ére pas cen-que. Ils ont pas fét d'analises. (Parmi les gens malades) Un autre ouvrier a eu un diagnostic d'angine. C'était au tout début (de la pandémie de COVID 19). On s'est demandé si ça n'était pas ça. (Mais) Ils n'ont pas fait d'analyses.
N'éra touzou malata l'evâ. É frë ô marsyâ, pi chanj ôre que vouj ète u frë, é pi vou bouzé pô greu, é du chu-pyoche. Ne rameniva de leuz anjine tou le tan, mé n'an a pouan refé depi que n'a arétô lou marsyâ! [Rom.1]
J'éra tojorn malada l'hivèrn. O frêd u marchiê, pués cinqs hores que vos éte u frêd, et pués vos bugiéd pas grôs, o du sur-place. Je ramenéva de les angines tot lo temps, mas j'en é pouent refét depués que j'é arrètâ lo marchiê! (Quand je faisais le marché de Bourg-en-B.) J'étais toujours malade l'hiver. Il fait froid au marché, on passe 5 heures sans bouger beaucoup, à faire du sur-place. Je ramenais toujours des angines, alors que je n'en ai plus refait depuis que j'ai arrêté le marché!
Anglais (-e) [1]
ORB
Anglès (-a)
bressan
Anglé (-se)
anglais (-e) [2]
adj.
ORB
anglès (-a)
bressan
anglé (-se)
anglais [3]
n.
ORB
anglès
bressan
anglè
anglé
exemple
Tyè mémou po na lingue que va rèplachë l'anglè donbin lou chinouâ pe fôre du coumerse aouâ touta la planeta... -Non, mé na linga du tyeu, na linga de le rassene!. [St.Ét.2/1]
Quand mémo pas na lengoua que vat remplaciér l'anglès donc ben lo chinouès por fâre du comèrço avouéc tota la planèta... -Non, mas na lengoua du côr, na lengoua de les racenes! (Le francoprovençal, ce n'est) Quand même pas une langue qui va remplacer l'anglais ou le chinois pour faire du commerce avec toute la planète... -Non, mais une langue du cœur, une langue des racines!
Mo, ne cojou pô l'anglé, in! [Rom.1]
Mè, je côso pas l'anglês, hen! Moi, je ne parle pas anglais!
angle
n.
ORB
angllo
cantôna
bressan
èglou
exemple
Zhe sé ou y e. É t a l'èglou è remontè a Shèpanye, é pi èn alë su Vezhâ. Te vâ se que je vu dë? - Oua. - Lou Prô Peyon... [Vir.1/2]
Je sé ù y est. O est a l'angllo en remontent a Champagne, et pués en alent sur Veriat, te vês ce que je vôl dére? - Ouè. - Lo Prât Pelyon. Je sais ou c'est. C'est à l'angle en remontant vers (le hameau de) Champagne, puis en continuant vers (le bourg) de Viriat. Tu vois ce que je veux dire? - (En patois, c'est) "lou Prô Peyon" (et non "Pré Pillon").
fribourgeois
kâro
kotse
rèkotse
Angleterre
n.
ORB
Angletèrra
bressan
Ègletère
Angletère
exemple
É parâ que sé parè li on lachâ on brave petit izhetazhou qui li a permi de fôre byè de vyazhou, èn Ègletère, a Nisse... [St.Ét.2]
É parêt que sés parents lui ont lèssiê un brâvo petit héretâjo que lui at pèrmês de fâre bien de viâjos, en Angletèrra, a Nice... Il paraît que ses parents (à Joseph Carriat) lui ont laissé un beau petit héritage qui lui a permis de faire beaucoup de voyages, en Angleterre, à Nice...
Vouz ète gachon choulë? - Zh'é on frézhe... - frôzhe... - frôzhe... - D'aqueu. I tyë? - Non, i t èn Angletère. [Vir.3/1, Conf.3]
Vos éte garçon solèt? - J'é un frére... - frâre... - frâre... - D'acôrd. Il qué? - Non, il est en Angletèrra. Vous êtes fils unique? - (Non) J'ai un frère (prononciation de Confrançon ou de Viriat)... - D'accord. Il habite ici? - Non, il est en Angleterre.
anguille
n.
ORB
anguila
bressan
èguelye
exemple
Vouzhèdrâ, éy a pô mé dez èguelye dè la revizhe du carou.
Orendrêt, il y at pas més des anguiles dens la reviére du cârro. Maintenant, il n'y a plus d'anguilles dans la rivière du coin.
animal
n.
ORB
animâl
bétye
bressan
animal
béte
exemple
È se que consèrne le béte, y a lez iresson, lé shin, lé sha, le livre, lé sèlyar, lé renar… [Conf.2]
En cen que concèrne les bétyes, y at lés héressons, lés chins, lés chats, lés sengllars, lés renârds… En ce qui concerne les animaux, il y a les hérissons, les chiens, les chats, les sangliers, les renards...
fribourgeois
animô
bithe