Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
A
armoire
n.
ORB
crèdence
garda rôba
boufèt
bressan
garderouba
cabenë
exemple
Cha garderouba byè ple brava que la minna. [St.Cyr1]
Sa guârda-roba bien ples brâva que la mina. Son armoire est bien plus belle que la mienne.
Pe lou fôzhe échôyë è plin, on lou rètrôve a la shonbra du poélou, é pi què l'éve che, bin on lou playôve, pi on lou repachôve, on lou metôve dè lou cabenë. [Conf.1]
Por lo fâre èssuyér en plen, on lo rentrâve a la chambra du pélo, et pués quand l'ére sèc, on lo pleyâve, pués on lo repassâve; on lo metâve dens lo cabenèt. Pour le faire sécher (le linge) complètement, on le rentrait dans la pièce où était le poêle, et quand il était sec, on le plait avant de le mettre dans armoires.
fribourgeois
boufè
valaisan
bofé
arnica
n.
ORB
bétouèna
fribourgeois
arnika
chouâchi di montanyè
mèrlà dzôno
mèrya dzôno
tsamo dzôno
aromatique
adj.
ORB
aromatico (-a)
arpentage
n.
bressan
arpètazhou
arpenter
v.
ORB
arpentar
bressan
arpètô
exemple
On va arpètô lou prô qu'e pré du bi.
On va arpètô lou prô qu'e pré du bi. On vat arpentar lo prât qu'est prés du biéd. On va arpenter le pré qui est près du ruisseau (bief).
fribourgeois
arpantâ
èchtrapâ
ètrapâ
arquer
v.
bressan
arcô
playë
fribourgeois
arkenâ
arracher
v.
ORB
arachiér
trère
ètèrpar
bressan
arashyë
avayë
fribourgeois
dèrachenâ
èkchtirpâ
trére
valaisan
étèrpa    
exemple
Étèrpa a venye.
Ètèrpar la vegne [Arracher la vigne].
arracher (la mauvaise herbe)
v.
bressan
pelyë
arracher à la pioche (pieds de maïs)
v.
bressan
épecoutô
arracheur
n.
ORB
arachior
bressan
arashyo
exemple
I di de mètezhi quemè on arashyo de dè.
Il dit de menteries coment un arachior de dents. Il ment comme un arracheur de dents.
arrangeant (-e)
adj.
bressan
arèzhyo (-ja, -za)
arrangement
n.
ORB
arrengement
bressan
arèzhemè
arèzemè
aranzheman
exemple
On a on bessin èvi de fère de le fantézi, de fère des arèzemè. [Rom.1]
On at un bessan envéye de fére de les fantasies, de fére des arrengements. On a un peu envie de faire des fantaisies (en jouant de la musique), de faire des arrangements.
Pi il l'an touzhou, i l'ameudyon? Fô ch'an ocupé oncoure. - Il azhë bin pu y vèdre... - Fère chéz aranzheman, mé il léj a pô fé. [Mant.1/Conf.3]
Pués ils l'ant tojorn, ils l'amôdiont? Fôt s'en ocupér oncor... - Il arêt ben pu o vendre... - Fére sés arrengements, mas il léz at pas fêts. Et ils l'ont toujours (en indivision, leur pré à Courtes), ils le louent? - Oui, il (le père) aurait bien vendre tout ça... - Faire ses arrangements (auprès d'un notaire), mais il ne l'a pas faits.
fribourgeois
arandzèmin
konpromê
arranger (s')
v.
ORB
arrangiér (s')
acordar (s')
bressan
arèzhyë (ch')
aranzhyë (ch')
aqueurdô (ch')
exemple
I ch'e fé arèzhyë le dè. I vra bravou, vouzhe! [St.Cyr1]
Il s'est fét arrangiér les dents. Il veré brâvo, vora. Il s'est fait réparer les dents. Il est tout beau, maintenant.
On va ch'aranzhyë. [Mant.1]
On vat s'arrangiér. On va s'arranger.
É te na grè zhournô. É quemèsse d'ozhe lou matin, a catrou chinc ore du matin, pi y assui rè que què y e byè né, què y aqueurde.[Conf.2]
O est na grant jornâ. O comence d'hora lo matin, a quatro cinq hores du matin, pués y assuit ren que quand y est bien nuet, quand y acorde. (Le jour du battage du blé) C'est une grande journée. Ça commence tôt le matin, à quatre cinq heures du matin, et ça finit seulement quand il fait bien nuit, au moment où ça arrange.
fribourgeois
adjuchtâ
adoubâ
arandji
arindji
rapyôtchi
takounâ
arrangeur
n.
ORB
fassior
fesior
bressan
arèzhyo
fribourgeois
arandzâre
arrêt
ORB
arrét
bressan
aré
exemple
On couezë le pazhe tyë-dedè, pi on remuôve on remuôve, mé sèz aré sèz aré!
On couésêt les pêres què-dedens, pués on remuâve on remuâve, mas sens arrét sens arrét! On cuisait les poires là-dedans (dans un grand chaudron), et on remuait sans jamais s'arrêter!
arrête
n.
bressan
aréta
arrêté [n.]
n.
ORB
arétâ
bressan
aretô
exemple
É ye n'aretô munissipal de chla date qu'a étô u quemèchemë de chla féta.
Il est n'arrètâ municipâl qu'at étâ u comencement de cela féta. C'est un arrêté municipal de cette date qui a été à l'origine de cette fête.
arrêter (s')
v.
ORB
arrètar (s')
liètar
bressan
arétô (ch')
findre (che)
coutô (che)
exemple
Aréta de fézhe l'ônou quemè sètye. [St.Cyr1]
Aréta de fére l'âno coment cen-que! Arrête de faire l'âne comme ça!
fribourgeois
yètâ        
arèthar (ch')
exemple
Ou volan, n’in d’a mimamin dè hou ke vouêton la tèlè. Ouê, ouê, in Franthe l’an yètâ kotyè chôfeu dè kamion ke le fajan! [Trey.1]
U volant, n' en a mémament de celos que gouétont la tèlè. Ouè, ouè, en France, l'ant liètâ quârques chôfors de camion que lo fasant! Au volant, il y en a même qui regardent la télé. Oui, oui, en France on a arrêté quelques chauffeurs de camion qui le faisaient!
L’i a dè chin ouna tropa dè j’an, lè dzin amâvan l’i ch’arèthâ. [Trey.1]
Y at de cen una tropa des ans, les gens amâvant y s'arrètar. Il y a de cela quelques (une troupe d') années, les gens aimaient s'y arrêter.
valaisan
aréta
exemple
Tόtin apréi tapa chou ό deoun! Fόou aréta! Cόmin che é j'âtrό dzò chechon fran i camëntran dé Rio! [Sav.1]
Tot lo temps aprés tapar sur lo delun! Fôt arrètar! Coment se les ôtros jorns seyéssant franc le careme-entrant de Rio! Toujours en train de taper sur le lundi! Il faut arrêter! Comme si les autres jours étaient comme le carnaval de Rio!
arrière-grand-père
n.
ORB
arriére-grant-pére
vielyo-grant
riére-pére-grant
bressan
vyo-grè
aryère-gran-père
exemple
Zh'é pô vramè counyo mon vyo-grè. L'e mor què zh'avë deuz on. [St.Cyr1]
J'é pas verément cognu mon vielyo-grand. L'est môrt quand j'avês doux ans. Je n'ai pas vraiment connu mon arrière-grand-père. Il est mort quand j'avais deux ans.
É mon aryère-gran-père qu'a quemouèchyâ a fère dé chabouâ. Y ére fis de cultivateur ari. Pi apré mon gran-père, pi apré mon père, pi mo. [Rom.4]
Est mon arriére-grant-pére qu'a comenciê a fére des sabôts. Y ére filys de cultivators arriér. Pués aprés mon grant-pére, pués aprés, mon pére, pi mè. C'est mon arrière-grand-père qui a commencé à faire des sabots. Il était fils de cultivateurs aussi. Et après (ç'a été) mon grand-père, puis mon père, et moi.
fribourgeois
ryére-père-gran
exemple
I ch’abàye dè kòtye-j-ou to cholè dou tâcho atribuå a "Darrutus", le premí ryére-père-gran konyú dou dahhú. [All.1]
Il s’abalye de quârques ôs tot solèts du târso, atribuâs a "Darrutus", le premiér riére-pére-grant cognu du dahut. Il s'agit de quelques os isolés du tarse, attribués à "Darrutus", le premier ancêtre (arrière-grand-pêre) connu du dahu.
arrière-petite-fille
n.
ORB
arriére-petita-filye
arriére
bressan
aryère-peteta-felye    
aryère
exemple
É ye l'aryère-peteta-felye d'on venyazhon. [St.Ét.1]
Il est l'arrér-petita-filye d'un vegneron. C'est l'arrière-petite-fille d'un vigneron.
La premire de mez aryère a vint-deuz an. [Mant.1]
La premiére de mes arréres at vengt-doux ans. La première de mes arrière-petites-filles a 22 ans.