Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
A
avide
adj.
ORB
avido (-a)
bressan
tourmètô
exemple
Pi y èn a que chon tourmètô de sè. [Rom.5]
Pués y en at que sont tormentâs de cen. Et il y en a (des députés) qui sont avides de ce genre de choses (joutes oratoires).
avion
n.
ORB
avion
bressan
avyon
exemple
É pô étounè che on entè pôchô de bôle de partou... pi déz avyon que voulôvon per fôzhe de recounyashonche. [Cras6]
O pas ètonent se on entend passar de bâles de pertot... pués dés avions que volâvont por fâre de recognessence. (Les Américains et les Allemands se livraient bataille près d'Étrez) Pas étonnant qu'on entende passer des balles de partout... et des avions qui volaient pour faire de la reconnaissance.
avis
n.
ORB
avis
bressan
avi
exemple
Le fâ suite a n'avi de l'UNESCO que di que na linga èt è danjé che l'a mouin de trèta pe sè de mondou que la parlon pe classe d'azhou. [St.Ét.1]
Le fât suite a n'avis de l'UNESCO que dit que na lengoua est en dangiér se l'at muens de trenta por cent de mondo que la parlont per classe d'âjo. (La charte transfrontalière sur le francoprovençal) Elle fait suite à un avis de l'UNESCO qui dit qu'une langue est en danger si elle a moins de 30% de personnes qui la parlent dans une classe d'âge.
avisé (-e)
adj.
ORB
avisâ
dègordi (-a)
bressan
avizô
déguerdi (-dyâ)
fribourgeois
avejâ
aveji
avijâ
avocat (-e)
n.
ORB
avocat (-e)
bressan
avoucâ (-ate)
fribourgeois
avoka
valaisan
aóca
exemple
Can i avoui chin, yó i fé ni oun ni dóou é partó rape ba é w'aóca.
Quand é aoui cen, yo é fét ni un ni doux et parto rape bas vers l'avocat. Quand j'ai entendu cela, je n'ai pas hésité une minute et je suis descendu sur-le-champ chez l'avocat.
avoine
n.
ORB
avêna
bressan
avinna
avouonna
avanna
avène [Stnx.1]
exemple
Arevô a la cour, on lou tizhe è plache u chouë, ètremi lou mayâ de chelya pi de blô, pi la maya d'avinna. [St.Ét3]
Arrevâ a la cort, on lo tire en place u suèl, entre-mié lo meyâ de sèglla pués de blât, pués la meya d'avêna. (Une fois) Arrivés à la cours, on la tire (la vanneuse) sur l'aire de battage, entre la (grosse) meule de seigle et de blé et la meule d'avoine.
Écouâre le séréale (lou blyô, l'avouonne, la chelye), y ère na greussa corvé. [Rom.4]
Ècorre les cèrèales (lo blât, l'avêna, la sèglla), y ére na grôssa corvâ. Battre les céréales (le blé, l'avoine, le seigle), c'était une grosse corvée.
On fèye du trequi, pi on fèyë de le bétrave, de le catroulye, du blyô, de l'avanna... [Rom.5]
On fesêt du torqui, pués on fesêt de les béterâves, de les catrolyes, du blât, de l'avêna... On faisait (cultivait) du maïs, des betteraves, des pommes de terre, du blé, de l'avoine.
fribourgeois
avêna
avinna
avoiner
ORB
avênar
bressan
avinnô
exemple
Va avinnô lou shevô. I da ava fon! [St.Cyr1]
Va avênar lo chevâl. Il dêt avêr fam! Va donner de l'avoine au cheval. Il doit avoir faim.
avoinerie
n.
bressan
avinnizhe
avoir
v.
ORB
avêr
bressan
avâ
avouâ
avouâr
avo
aouâ
exemple
[1] Vouz éte on greu cayon, mé vouz éte què mémou pô on greu cayon [2] Vouz avô on greu cayon, mé vouz éte què mémou pô on greu cayon. [St.Cyr1]
[1] Vos éde un grôs cayon, mas vos éte quand mémo pas un grôs cayon. [2] Vos avâd un grôs cayon, mas vos éte quand mémo pas un grôs cayon. Vous avez un gros cochon, mais vous n'êtes quand même pas un gros cochon (NB: on emploie parfois le mot 'éte' pour 'avez' et 'êtes', ce qui peut porter à confusion; la forme 'avô' est moins ambiguë.)
Fayë avouâ chonc an pe alé a l'équeula. [Mant.1]
O faliéve avêr cinq ans por alér a l'ècoula. Il fallait avoir cinq ans pour aller à l'école.
Tou lou mondou s'è va contè d'avouâr chon bouquë de zhonqueye. I rètron a la majon contè de jo zhournô. [Col.?]
Tot lo mondo s'en vat content d'avêr son boquèt de jonquelyes. Ils rentront a la mêson contents de lyor jornâ. Tout le monde s'en va content de son bouquet de jonquilles (du Plateau de Vergongeat). Ils rentrent à la maison contents de leur journée.
É du l'alman... Dè veutré cour, vou puyé avo canbin d'élève? [Rom.1]
O dur l'alemand... Dens voutros cors, vous poviéd avêr comben d'èlèvos? C'est difficile l'allemand... Dans vos cours, vous pouvez avoir combien d'élèves?
Cht' anno, zh' vudra byin pyèté dé cardon, p' fére de le conchèrve pe èn aouâ cht' evâ. [Rom.5]
Cet' anâ, je vodrê bien plantér des cardons, por fére de les consèrves por en avêr cet' hivèrn. Cette année, je voudrais bien planter des cardons, pour faire des conserves et en avoir cet hiver.
fribourgeois
avê
valaisan
ai
exemple
Che to parle rin méi ky’avwéi é tchyó adon jaméi avwéi é j’ëncónyou, to por.i ënréé d’ai pouir.e dé rloo. [Sav.1]
Se te parles ren més qu’avouéc les tiôs adonc jamés avouéc les encognus, te porrês enréyer d’avér pouére de lor. Si tu ne parles plus qu’avec les tiens, donc jamais avec des inconnus, tu pourrais commencer d’avoir peur d’eux.
avoir de la peine
loc. v.
ORB
en avêr grôs
bressan
èn avâ greu
exemple
Mo n'èn a u greu, pasque bon bin, y ére na fèrme de famiye… [Rom.1]
Mè j'en é yu grôs, perce-que bon ben, y ére na fèrma de famelye… J'ai eu (ça m'a fait) de la peine (de devoir la vendre), parce que c'était une ferme de famille…
avoir des jumeaux
v.
ORB
bessonar
bressan
bachounô
avoir lieu
v.
ORB
avêt luè
bressan
avo lyeu
exemple
Ché que tonban pile cht'annô-tyë, in... On in a yan de ptet-èfan, bin i nouj y ave dë, in, jô bal de fin d'annô, bin y avelyeu. [Rom.1]
Céls que tombant pile ceta anâ-qué, hen... On en at yon de petit-enfant, ben il nos y avêt dét, hen, lyor bal de fin d'anâ, ben y avêt pas luè. Ceux qui tombent juste cette année (les étudiants qui ont terminé leur année scolaire en pleine pandémie de COVID n'ont pas eu de chance)... Un de nos petits-enfants nous l'avait bien dit, leur bal de fin d'année n'avait pas eu lieu.
avoir pitié de
v.
bressan
pedô
fribourgeois
fére mô dè kôkon (chè –)
exemple
La poura Ziya, tréti chè foton dè li a l'ékoula a koûja dè chon non dè dèchin animâ. Mè féjo mô dè li. [All.1]
La pauvre Zia, tout le monde se moque d'elle à l'école à cause de son nom de dessin animé. Elle me fait pitié.
avoir une prémonition
v.
bressan
èsenezhyë (ch')
fribourgeois
chenèdji
prèchinti
profètijâ
avortement
n.
ORB
avortement
bressan
avourtemè
avorter
v.
ORB
avortar
bressan
avourtô
exemple
L'a myo amô avourtô que d'élevô l'èfè touta chouleta.
L'at miélx amâ avortar que d'èlevar l'enfant tota solèta. Elle a préféré avorter que d'élever l'enfant toute seule.
fribourgeois
avortâ
dèjèrtâ
dèketalâ
dèrotchi
valaisan
dzeta
exemple
I atse l'a dzeta ó véi.
Le vache l'at jetâ lo vél. La vache n'a pas mené son veau à terme (a expulsé le veau).
avorton
n.
ORB
crevin
crevalye
crevoton
bressan
avourton
fribourgeois
botachon
tyinkon
dèjêrton
avouer
v.
ORB
avouar
avouyér
bressan
avouyë
exemple
L'a tout avouyâ u zhuzhou. [Conf.3]
Il at tot avouyê u jujo. Il a tout avoué au juge.
fribourgeois
avouâ
konfèchâ
vudji chon cha
exemple
Mè fô vo j’avouâ ke mè chu fetchi le dê din l’yè. [Trey.1]
Mè fôt vos avouar que mè su fechiê le dêgt dens l'uely. Je dois vous avouer que je me suis fourré (fiché) le doigt dans l'œil.
avril
n.
ORB
avril
bressan
avri
avril
évri
évriç
exemple
U ma de mars, avri, on talye la venye. [Conf.1]
U mês de mârs, avril, on talye la vegne. Au mois de mars (ou d') avril, on taille la vigne.
É t a chel èdrë-tyë qu'a u lyeu, èn avril melye ouë sè chintyète deux, l'acsidan de na vatezha de le peuste yo-teu qu'ave pri plache Chen Éminanche lou Cardinal-Archevèque de Bezanson, de retou de Rome, pi deuj ôtrou vyazhoujo. [Conf.3 d'après St.Ét.1/4]
O est a celi endrêt-qué qu'at u luè, èn avril mile huét cent cinquanta doux, l'accident de na vouètura de les pôstes ù-yô qu'avêt prês place son Èminence lo Cardinâl-Archevèque de Besançon, de retôrn de Roma, pués doux ôtros voyajosiors. C'est à cet endroit (de Saint-Étienne-du-Bois) qu'a eu lieu, le 6 avril 1852, l'accident d'une voiture des postes dans laquelle avaient pris place Son Éminence le Cardinal-Archevêque de Besançon, de retour de Rome, et deux autres voyageurs.
D'l'ôtrou zhebi, y en a pe guérou. É lou machine, pi ptéte lej ôtô. I choyon lou fon u mouâ d'évri; alor lé fèzan il on fé lô ni. [Rom.5]
De l'ôtro gebiér, y en at ples guouéro. O les machines, pués pôt-étre les ôtôs. Ils seyont lo fen u mês d'avril; alor lés fèsans, ils ont fér lor nid. Il n'y a plus guère d'autre gibier (de petit gibier). C'est à cause des machines (agricoles) et peut-être aussi des voitures. (Maintenant) ils fauchent le foin au mois d'avril, au moment où les faisans viennent de faire leur nid.
N'tron premi vacsin, y ére fin mars, é pi l'ôtrou bin u ma d'évriç. [Rom.1]
N'tron premiér vaccin y ére fin mârs, et pués l'ôtro ben u mês d'avrîl. Notre premier vaccin était fin mars, et le second au mois d'avril.
fribourgeois
âvri
èvri
azote
n.
ORB
asota
bressan
azote
exemple
Pe le bètrôve, i rayôvon, pi dè lé chelyon, i betôvon de pocha de poulali. Y éve bon, é parâ qu'éy ave byè d'azote. [St.Ét.1]
Por les bèterâves, ils râcllâvont, pués dens lés selyons, ils betâvont de puça de polalyér. Y ére bon, o parêt qu'oy avêt bien d'asota. Pour les betteraves, ils hersaient, et dans les sillons, ils mettaient de la poussière de poulailler (comme engrais). C'était efficace, il paraît qu'il y avait dedans beaucoup d'azote.