Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
A
assistance
n.
ORB
assistance
bressan
assistanche
fribourgeois
achichthanthe
éde
assistant (-e)
adj.
ORB
assistent (-a)
bressan
assistè (-ta)
exemple
Éy e chen assistè que fejë toute le fôtôcopi.
C'est sont assistant qui faisait toutes les photocopies.
fribourgeois
achecheu
achichtan
assister
v.
ORB
assistar
bressan
assistô
exemple
Y a deuj è, a Sin-Trevi, bin y ave byin mé de groupe, in. É pi a Bourc, bin y èn ave greu mé. On avë assistô a la mecha nou lou métin. [Rom.1]
Y at doux ans, a Sent-Treviér, ben y avêt bien mas de groupes, hen. Et pués a Bôrg, ben y en avêt grôs mas. On avêt assistâ a la mèssa nos lo matin. Il y a deux ans, à (la Fête des patois de) Saint-Trivier, il y avait beaucoup de groupes (bressans). Et à Bourg (en 2012), il y en avait encore plus. Le matin, nous avions assisté à la messe (en patois).
fribourgeois
achichtâ
association
n.
ORB
associacion
amicâla  
bressan
assossyassyon    
exemple
- Vé nou on côjive tou fransé. - Vou côjivé fransé? - Ouè. É m'a fé de bin d'étre dè n'assossyassyon pasque lou perdive conplèteman. - S'on l'a pô côjô... - Fô pratiqué! [St.Tr.]
- Vèrs nos on côséve tot francês. - Vos côsivéd francês? - Ouè. O m'a fét de ben d'étre dens n'associacion perce que lo perdéve complétament. - S'on l'at pas côsâ... - Fôt pratiquér. - Chez nous on parlait tout (uniquement) français. - Vous parliez français? - Oui. Ça m'a fait du bien d'être dans une association (de patoisants) parce que je le perdais complètement. - Si on l'a pas parlé (assez étant jeune)... - Il faut pratiquer!
fribourgeois
achochyachyon
amikala
exemple
M’an de ke l’avan fondâ ouna novala amikala ke l’i dyon "Dzin". [Trey.1]
M'ant dét que l'avant fondâ una novèla amicâla que lui diont "Gens". On m’a dit qu’il s’était fondé une nouvelle amicale qui s’appelle "Les gens".
associé (-e)
n.
ORB
associyê
bressan
asseussyâ
fribourgeois
konpâre
partenéro
assommer
v.
ORB
assomar
amortir
bressan
achoumô
exemple
Oh, i m'a achoumô avoua toute ché quéstyon.
Oh, il m'a assommé/e avc toutes ses questions.
fribourgeois
achomâ
èchtourbi
ètèrti
fotre bâ
intèrti
intètha
intèthala
valaisan
amorti
achóma
exemple
Ché brote cóou ó t'a amorti dri.
Cél bôrte côp lo t'at amorti drét. [Ce vilain coup l'a assommé tout de go.]
assorti (-e)
v.
ORB
assorti (-a)
bressan
asseurti (-tyâ)
fribourgeois
achouârti
assortiment
n.
ORB
asssortiment
bressan
asseurtimè
fribourgeois
achortimin
assoupir (s')
v.
ORB
assopir
bressan
becalô
achoupi (ch')
exemple
On va côjô tou plan, pe pô révelyë la grèta que becale.
On va parler tout bas pour ne pas réveiller la grand-mère qui s'est assoupie.
fribourgeois
achoupi (ch')
dondâ
inchumiyi (ch')
inhyoupi (ch')
assourdir
v.
ORB
ensordelar
èssorelyér
bressan
échourdalô
exemple
Tui lé matin pe l'anjélus, le hlyoushe m'échourdalôvon
Tous les matins pour l'angélus, les cloches m'assourdissaient.
fribourgeois
achordoyi
èchordoyi
inchordoyi
assurance
n.
ORB
assiurence
assurence
aplomb
bressan
assuzhanche
fribourgeois
achuranthe
rachura
assurément
ORB
por sûr
assurâ
fribourgeois
prou chûre
achurå
exemple
Lè dahhú chon prou chûre di bîh'e drôlète. [All.1]
Les dahuts sont por sûr des bétyes drôlètes. Les dahus sont assurémnt de drôles d'animaux.
assurer (s')
v.
ORB
assurar (s')
assuriér (s')
bressan
assuryë (ch')
exemple
Què choulazhemè pe lou patron de plache de chavâ que lou pan ét assuryâ pe l'ènô. [St.-Ét.3]
Quint solajament por lo patron de place de savêr que lo pan est assuryê por l'anâ. Quel soulgement pour le patron d'une ferme de savoir que le pain est assuré pour l'année.
fribourgeois
achurâ
achurå (ch')
exemple
Chutò, i djèndräë d’ourå d’atàn mé lè-j-yè oútre lè chayäëte chu lè vèchëre, po no-j-achurå tyènta di dûve chouårte dè bîh‘e no-j-an dèvàn lè-j-yè. [All.1]
Surtot, il gendrêt d’uvrar d’atant més les uelys outre les salyètes sur les vèrsêres, por nos assurar quinta des doves sôrtes de bétyes nos ens devant les uelys. Surtout, il conviendrait d’ouvrir d’autant plus les yeux pendant les promenades sur les versants (des montagnes), pour nous assurer de savoir laquelle des deux sortes d’animaux (dahu) nous avons devant nous.
valaisan
achwerye (ch')
exemple
Déan kyé terye, l'è tòrdzó bon dé ch'achwerye kyé l'a nyoun der.i ó bóchon.
Dèvant que teriér, 'l est tojorn bon de s'assuériér que l'at nion derriér lo bosson. [Avant de tirer, il est toujours bon de s'assurer qu'il n'y a personne derrière le buisson.]
assureur
n.
bressan
assuryo
asticot
n.
bressan
poujon
fribourgeois
achtikô
asymétrie
ORB
asimètrie
bressan
assimétri
fribourgeois
achimètrí
exemple
Lè pye vîyo fochílo dè dahhú fan a väëre on bokenè d’achimètrí dè la grantyá èntre lè mènbro gôtso è dræ. [All.1]
Les ples vielyos fossilos de dahut fant a vêre un boconèt d’asimètrie de la grantior entre les membros gôchos et drêts. Les plus vieux fossiles de dahu indiquent un toute petite asymétrie dans la longueur entre les membres gauches et droits.
atelier
n.
ORB
ateliér
bressan
boutique
boutique [pl.]
atelyé
exemple
Y a bin eu dé contrôle din le boutique. On dijyë "na boutique". On diyë pô "n'atelyé". Éy ère na "boutique". [Rom.4]
Y at ben yu dés contrôlos dens les boutiques. On desêt "na boutica". On desêt pas "n'ateliér". Oy ère na "boutica". Il y a bien eu parfois des contrôles (d'un inspecteur des poids et mesures qui vérifiait que les mesures utilisées par le sabotier étaient les centimètres et non les pouces). On disait "une boutique". On ne disait pas "un atelier". C'était une "boutique".
fribourgeois
ateyé
atout
n.
ORB
atot
tronfo
bressan
atou
exemple
On brache léj atou chouvin tin qu'a l'arba du zhou. [Pol.1]
On brace lés atots sovent tant qu'ârba du jorn. On brasse les atouts souvent jusqu'à l'aube. (chanson sur l'air de "Cadet Rousselle")
fribourgeois
ato
valaisan
atou
atrocité
n.
bressan
atrossitô
atrophier
v.
bressan
éstrepeyë