Département de littératures et de langues du monde
Dictionnaire Français/Francoprovençal
Français
A
araignée
n.
ORB
aragne
aragnola
aragnére
cosendiére
ècofiér
sorciére
bressan
arnyeule [pl.]
arnyeula
èrényire
chouchire
exemple
Zh'é po de lej arnyeule. Què zh'è vayou yena, j'apélou mon frézhe pe qu'i ch'èn équipe. [St.Cyr1]
J'é pouer de les aragnoles. Quand j'en vèyo yena, j'apèlo mon frére por qu'il s'en èquipe. J'ai peur des araignées. Quand j'en vois une, j'appelle mon frère pour qu'il s'en occupe.
Ma mére, mo, can-teu qu'al è voye yena, lou cho, al la lochive coure. É pi ch'a la voye lou métin, "araignée du matin, chagrin", op, l'èrényire, al y avë drouâ! [Rom.5]
Ma mére, mè, quand-to qu'el en veyêt yena, lo sêr, el la lèssiéve corre. Et pués s'el la veyêt la matin, "araignée du matin, chagrin", hop, l'aragnére el y avêt drêt. Quand ma mère en voyait une le soir, elle la laissait courir. Mais si elle la voyait le matin, "araignée du matin, chagrin", l'araignée y avait droit!
fribourgeois
aranye
èkofê
koujandêrè
exemple
Ma bala-chèra l'a monchtramin pouére di j'èkofê [All.1]
Ma bèla-souèra l'at monstrament pouere des ècofiérs. Ma belle-sœur a monstre (terriblement) peur des faucheux (arachnide à pattes longues et ténues, dite "cordonnier"),
Vu pâ alâ ou liti, ly a di koujandêrè din l'êrba [All.1]
Vôl pas alar u litél, il y at des cosendiéres dens l'hèrba. Je ne veux pas aller au petit lac, il y a des faucheux dans l'herbe (litt. “des couturières”)
araire
n.
ORB
arâro
arèro
bressan
érérou
exemple
Y avë on comi, bin il avé lé bouë pi n'érérou. I che promenive l'lon de la ruâ. [Rom.5]
Y avêt un comês, ben il avait lés buefs, pués n'arèro. Il se promenéve dens la ruà. (Lors d'un défilé en costumes traditionnels en 1937) Il y avait un commis avec des bœufs et un araire. Il se promenait le long de la (grand-)rue.
Aranc [01]
n. top.
ORB
Aranc
bressan
Arè
exemple
É reparlôve de chli proujé de bôti na sité du Mouayèn-Azhou... - Oua, a Arè. Y a dézhâ on moumè qu'on è côje. [St.Ét.2/1]
O reparlâve de celi projèt de bâtir na citât du Moyen-Âjo... - Ouè, a Aranc. Y at dejà un moment qu'on en côse. (Dans le journal) Ça reparlait de ce projet de bâtir une cité médiévale... - Oui, à Aranc, il y a déjà assez longtemps qu'on en parle.
arbitrage
n.
ORB
arbitrâjo
bressan
arbitrazhou
fribourgeois
arbitrâdzo
arbitre
n.
ORB
arbitro
bressan
arbitrou
exemple
L'avë perdu cha partya de foute. I dejë qu'éy éve la fôta a l'arbitrou.
L'avêt pèrdu sa partia de foute. Il desêt qu'il ére la fôta a l'arbitro. Il avait perdu son match de football. Il disait que c'était la faute de l'arbitre.
fribourgeois
arbitro
arbitrer
v.
ORB
arbitrar
bressan
arbitrô
fribourgeois
arbitrâ
arbre
n.
ORB
âbro
ârbro
bressan
abrou
arbrou
arbre*
arbro
exemple
La velye de la Nouyé, léz èfè demèdiron a jo mézhe: "di, mézhe, on va ava on abrou de Nouyé cht'ènô? [St.Ét.1-2]
La velye de la Noèl, les enfants dèmandéront a lyor mére: "di, mére, on vat avêr un âbro de Noèl cet' anâ"? La veille de (la) Noël, les enfants demandèrent à leur mère: "dis, mère, on va avoir un arbre de Noël cette année?"
On èn ave deu ou tra de côyati. Lou côyati, bin é l'arbrou que lou côyâ dechu. [Rom.1]
On en avêt doux ou três de côlyatiérs. Lo côlyatiér, ben est l'ârbro que lo côlyê dessus. On avait deux ou trois poiriers (à "vin cuit"). Le "côyati" est l'arbre où poussent les "côyâ".
Y ére de lé pore du poyi. Y in a ancour qu'éssèye d'in consèrvé. Il an on repyètô déz arbre. [Rom.4]
Y ére de les pêres du payis. Y en a oncor qu'èsseyent d'en consèrvar. Ils en ont replantâ des ârbros. (Les poires qu'on mangeait. Il y a même des gens qui essayent d'en conserver (l'espèce). Ils ont replanté des arbres.
Lou prunelyé, y ère l'arbro qu'on cônyéssive pô le non dan lou moumè. [Rom.4]
Lo pruneliér, y ére l'ârbro qu'on cognessiêve pas lo nom dens lo moment. Le prunelier, c'était un (l') arbre dont on ne connaissait pas le nom à l'époque.
fribourgeois
âbro
exemple
Pê chi kurti yô lè brantsè dè l’âbro ponbyon vê la têra è yô lè j’èpenè dou môrouni grapiyon adi, chumiyè on piti ban dè pêrè. [Trey.1]
Per cél cortil yô les branches de l'âbro pomblont vèrs la terra et yô les èpenes du môroniér grimpailliont adés, somelye un petit banc de piêrres. Dans ce jardin où les branches de l’arbre penchent vers la terre et où les épines du mûrier grimpent encore, sommeille un petit banc de pierres.
arbre étêté
n.
ORB
tètârd
tronche
bressan
tronshe
exemple
Dé l'evar, on fa de beu, on émoute le tronshe. [Conf.2]
Dens l'hivèrn, on fât de bouesc. On èmote les tronches. Pendant l'hiver, on fait du bois. On élague les arbres de futaie.
arbuste
n.
bressan
arbustou
fribourgeois
avutro
arbuchto
arbuste fruitier (à greffer)
n.
bressan
pela
arc-en-ciel
n.
ORB
arc-en-cièl
corona de Sent-Barnabas
raye de Sent-Martin
travétron
bressan
couzhouna de Sin-Bernabé
coureuna de Sin-Bèrnabé
arc-an-syèl
exemple
Què lou chle revin, y a na couzhouna de Sin-Bernabé: "le rouzhaye, blezhaye, verdaye"... Cho que l’a di cha co sè choulyô gogne chon paradi...[Conf.1]
Quand lo solely revint, y at na corona de Sent-Barnabas: "ele rogeye, bluseye, vèrdeye..." Cél que l'at dit sèpt côps sen sofflar gâgne son paradis. Quand le soleil revient, il y a un arc-en-ciel: "il rougit, bleuit, verdit..." Celui qui a dit ça 7 fois sans respirer gagne son paradis (dicton/jeu).
Ne cro, on deyè n'"arc-an-syèl"... Na "coureuna de Sin-Bèrnabé"... Peut-ète qu'i diyè chètye ari! [Rom.2]
Je cro, on desyêt n'"arc-en-cièl"... Na "corona de Sent-Barnabas"... Pôt-étre qu'ils desyênt cen-que, arriér! Je crois qu'on disait "un arc-en-ciel"... Une "couronne de Saint-Barnabé"... Peut-être qu'ils disaient également ça (pour désigner l'arc-en-ciel)!
fribourgeois
râye dè Chin-Martin
exemple
Vètinke chè pavanè ouna râye dè Chin Martin. [Trey.1]
Vêt-inque sè pavane una raye de Sent-Martin. Voilà que se pavane un arc-en-ciel (un rayon de Saint-Martin)!
valaisan
trawitron 
exemple
I trawitron dé dótâa chénédze dé byo tin. [Sav.1]
Le travétron de dens lo târd senegie de biô temps. L' arc-en-ciel du soir présage le beau temps.
archaïque
adj.
ORB
arcayico (-a)
fribourgeois
arkaíko (-a)
exemple
Chtàche mòh‘re oúnna mojaíka dè karaktéro arkaíko è modèrno. [All.1]
Ceta-ce montre una mosayica de caractèros arcayicos et modèrnos. Celle-ci (l'espèce du "dahu intermédiaire") présente une palette de caractères archaïques et modernes.
arche
n.
ORB
mouta
fribourgeois
ârtse
archevêque
n.
ORB
archevèque
bressan
archevèque
exemple
É t a chel èdrë-tyë qu'a u lyeu, èn avril melye ouë sè chintyète deux, l'acsidan de na vatezha de le peuste yo-teu qu'ave pri plache Chen Éminanche lou Cardinal-Archevèque de Bezanson, de retou de Rome, pi deuj ôtrou vyazhoujo. [Conf. d'après St.Ét.1/4]
O est a celi endrêt-qué qu'at u luè, èn avril mile huét cent cinquanta doux, l'accident de na vouètura de les pôstes ù-yô qu'avêt prês place son Èminence lo Cardinâl-Archevèque de Besançon, de retôrn de Roma, pués doux ôtros voyajosiors. C'est à cet endroit (de Saint-Étienne-du-Bois) qu'a eu lieu, le 6 avril 1852, l'accident d'une voiture des postes dans laquelle avaient pris place Son Éminence le Cardinal-Archevêque de Besançon, de retour de Rome, et deux autres voyageurs.
architecte
n.
ORB
architècte
bressan
architèque
exemple
Y éve on peu mutuèl. On s'apourtôve dez afére. Il a travalyâ pe dez architèque a Bour. [St.Cyr1]
Y ére un pou mutuèl. On s'aportâve des aféres. Il at travalyê por des architèctes a Bôrg. C'était un peu mutuel (le sentiment qui naissait peu à peu entre mon futur mari et moi). On s'apportait des choses l'un l'autre. Il travaillait à Bourg pour des architectes.
archive
n.
ORB
archive
bressan
archive [pl.]
exemple
Dé lou té, y éve lou burô, mé apré y é devenu léz archive. Pi y éve u-tô qu'on metôve lé vètemè. [St.Cyr1]
Dens lo temps, y ére lo burô, mas aprés y est devenu les archives. Pués y ére ù-tô qu'on metâve lés vetements. Autrefois, c'était le bureau (du notaire chez qui je travaillais), mais après c'est devenu les archives. (Avant) C'était (aussi) là qu'on mettait les vêtements.
arctique
adj.
ORB
arctíco (-a)
fribourgeois
arktíko
arktíka [f.]
exemple
Po chi tën, ke l’a yu ch’akräëh're lè pèchënte kútse dè lyàche arktíka, ly a rèn tyè le Dzurà è lè-j-a-premí di-j-Àlpe ke l’an bayí di fochílo, èn pîh'e, dè "Darrutus". [All.1]
Por cél temps, que l’a vyu s’acrêtre les pouessientes cuches de gllace arctica, l’y at ren que le Jura et les a-premiérs des Alpes que l’ant balyê des fossilos, en piéces, de "Darrutus". À cette époque qui a vu s'accroître les importantes couches de glace arctique, il n'y a que le Jura et les contreforts des Alpes qui ont livré des fossiles partiels (en pièces) de "Darratus" (l'un des ancêtres supposés du mythique dahu).
ardent (-e)
adj.
ORB
ardent (-a)
bressan
ardè (-ta)
fribourgeois
ardin
infoudi
velan
v'lan
zèlâ
ardeur
n.
ORB
ardor
bressan
ardeur
exemple
Depi lou vashi tinqu'u grè vôlë, u bouvi, shôtyon rechin l'ardeur, l'amou reveni dè chon tyeu. [St.Ét.1]
Depués lo vachiér tant qu'u grant vâlèt, u boviér, châcun ressent l'ardor, l'amor revenir dens son côr. (Au mois de mai) Du vacher au grand valet et au bouvier (qui mène l'attelage pour les labours), chacun ressent l'ardeur, l'amour revenir dans son cœur.
ardoise
n.
ORB
ardouézè
fribourgeois
ardouâje